Investissement locatif : 47 % des propriétaires ne connaissent pas le taux de rentabilité de leur bien immobilier…

© adobestock

Assurer la rentabilité de son investissement locatif, c’est quand même le B.A.B.A d’un placement réussi… Pourtant, selon Kaliz, les propriétaires de biens locatifs ne semblent pas tous parfaitement en phase avec le concept de rentabilité. Explications…

Kaliz, la Proptech spécialisée dans la gestion locative et unique agence dédiée aux multipropriétaires, a interrogé 2 401 propriétaires français pour tout savoir sur la gestion locative de leur bien immobilier. Une enquête qui met en avant une certaine inadéquation entre les volontés d’investissement des propriétaires et une très faible implication pour mettre en œuvre toutes les solutions afin d’optimiser leur rentabilité. 

« Le principal intérêt d’un investissement locatif est assurément d’en obtenir un bon rendement mais aussi d’en maximiser la valeur patrimoniale. Or, aujourd’hui, très peu de propriétaires savent comment calculer cette rentabilité et sont encore moins nombreux à savoir comment la faire augmenter. Chez Kaliz, nous avons ainsi détecté que la grande majorité des propriétaires ne se questionnent jamais sur les choix qu’ils ont fait les années passées sur leur investissement immobilier. Ce qui pourtant serait la principale chose à faire pour l’optimiser », a commenté Olivier Duverdier, cofondateur et CEO de Kaliz. 

Quel sera le prochain IRL ?

Avec la crise sanitaire, les propriétaires sont clairement dans l’expectative en ce qui concerne le montant futur des loyers et le prochain indice IRL qui sera publié le 13 juillet 2021. En effet, si 36 % pensent conserver les mêmes taux, ils sont plus de 35 % à ne pas savoir quelle décision prendre. Pour 27 %, le montant risque en revanche d’augmenter.

Un taux de rentabilité assez flou …

Les propriétaires de biens mis en location ne semblent pas tous parfaitement en phase avec le concept de « rentabilité ». En effet, plus de 47 % ignorent totalement le taux de rentabilité de leur bien immobilier. Ainsi, 21 % connaissent tout de ce seuil et 32 % en ont une vague idée. Paradoxalement, plus de 68 % des propriétaires déclarent avoir choisi leur bien en fonction de son seuil de rentabilité.

Do it yourself… ou presque !

En ce qui concerne la gestion locative, beaucoup de propriétaires s’en occupent eux-mêmes à plus de 59 % et 12 % font appel à un proche. Seulement 29 % des propriétaires font le choix d’une agence, d’un notaire, ou de tout autre professionnel pour assurer la gestion locative de leur bien immobilier. En revanche, pour ce qui est de la gestion comptable, 45 % des propriétaires préfèrent passer par un expert-comptable et 20 % par un gestionnaire de patrimoine. Seulement 26 % ont les capacités d’assurer eux-mêmes les déclarations fiscales.

Un besoin de certitude

Parmi toutes les raisons qui poussent les propriétaires à investir dans un bien locatif, 72 % mettent en avant le besoin d’un investissement durable et sûr, devant la préparation d’une meilleure retraite à 67 % ou un complément de revenus à 59 %. Le fait d’aimer bâtir concerne également 1 propriétaire sur 2.

La vie en rose… pâle ?

A la question « Comment vous sentez-vous pour l’avenir ? », plus de 42 % des propriétaires répondent être totalement « sereins » mais 41 % restent encore « mitigés ». Bien heureusement, uniquement 17 % se déclarent anxieux pour le futur.

Besoin d’aide

Même s’ils ont franchi le pas, 59 % des propriétaires avouent avoir besoin d’un accompagnement afin d’augmenter la rentabilité de leur bien. Une prise de conscience nécessaire pour optimiser leur investissement locatif.

Méthodologie : Enquête réalisée auprès de 2 401 propriétaires répartis sur l’ensemble du territoire français, durant la période du 26 mai au 1er juin 2021. Sondage effectué en ligne, sur le panel propriétaire BuzzPress France regroupant 24 825 personnes. Toutes les informations mises en avant par les personnes interrogées sont déclaratives.

  • Profils des personnes interrogées : 51% de femmes et 49% d’hommes.
  • Tranches d’âges : 8% de 18-24 ans, 21% de 25-34 ans, 39% de 35-44 ans, 28% de 45-54 ans et 4% de plus de 55 ans.
  • PCS : agriculteurs exploitants : 1 %, artisans, commerçants et chefs d’entreprise : 4 %, cadres et professions intellectuelles supérieures : 9 %, professions intermédiaires (cadres moyens) : 17 %, employés et personnel de service : 20 %, ouvriers : 14 %, retraités : 26 %, sans activité professionnelle : 9 %.
Ce contenu vous a plu,
faites un don pour soutenir My Sweet Immo
Je soutiens MySweetimmo
Newsletter
Abonnez-vous gratuitement !