Immobilier Marseille : La hausse des prix immobiliers ralentit avec 5,3 % de hausse sur 1 an

Marseille
© adobestock

Après une année marquée par une forte ascension, le prix immobilier à Marseille serait-il sur le point d’entamer une décélération ? Le point avec SeLoger.

« En France, le prix moyen du m² signé s’établit à 3464 €, en hausse de +3,4% dans l’ancien sur 1 an, selon le baromètre LPI-SeLoger d’août. Dans 85% des villes de plus de 100 000 habitants, la hausse des prix des appartements anciens est au moins égale à +5% sur un an. Marseille qui, depuis le début de l’année affiche des évolutions de prix supérieures à 7%, accuse depuis le mois de juillet un ralentissement faible mais constant. » explique Séverine Amate, Porte-parole du Groupe SeLoger. 

Vers un ralentissement du marché immobilier phocéen ?

Après une année marquée par une forte ascension, le prix immobilier à Marseille serait-il sur le point d’entamer une décélération ? Selon le Baromètre LPI-SeLoger, entre les mois d’août 2020 et d’août 2021, les prix phocéens accusent 5,3 % de hausse. Toute chose étant égale par ailleurs, à titre de comparaison, en juillet dernier, la hausse atteignait 6 % sur 1 an et en juin 2021, les prix des logements marseillais accusaient 7 % de hausse annuelle.

Mais en cette rentrée 2021, combien ça coûte de devenir propriétaire à Marseille ? À la lecture du Baromètre, il apparaît que la pierre phocéenne se monnaye aux environs de 3 290 €/m². Quant aux marges de négociation, à Marseille, elles évoluent aux alentours de 5,4 % du prix de vente affiché pour un appartement et de 3,2 % du prix indiqué dans l’annonce pour un appartement.  

Une baisse des prix marquée dans plusieurs arrondissements marseillais

Bien que la tendance générale, qui caractérise les prix immobiliers marseillais, soit nettement haussière, avec un gain de 5,3 % sur 1 an, on relève tout de même un recul des prix des appartements dans plusieurs arrondissements de la cité phocéenne sur la période étudiée, soit d’août 2020 à août 2021.

Le prix au m² dans le 8e arrondissement de Marseille, par exemple, accuse ainsi une baisse de 1,2 % pour se stabiliser aux alentours de 4 430 €. À titre de comparaison, en juin dernier, dans ce même arrondissement, les prix immobiliers enregistraient 5,8 % de hausse sur 1 an. Il en va de même du prix immobilier dans le 11e arrondissement de Marseille qui recule de 4,2 % en août alors qu’il augmentait de 0,4 % en juin dernier. Dans d’autres arrondissements phocéens, la tendance baissière s’intensifie. C’est le cas dans le 7e marseillais où la baisse qui se limitait à -3,4 % en juin, atteint – 4,3 % en août.

Les prix immobiliers marseillais demeurent hétérogènes

S’il est un paramètre qui s’accentue dans la cité phocéenne, c’est bien le grand écart que l’on constate sur les prix relevés dans les différents secteurs de la ville. Cette hétérogénéité s’explique par le fait qu’historiquement, la plupart des quartiers phocéens n’étaient autre que des villages périphériques de Marseille.

Les prix des logements marseillais évoluent ainsi en-deçà des 2 000 €/m² dans plusieurs arrondissements : le 14e phocéen (1 619 €/m²), le 15e (1 746 €/m²) et le 3e (1 911 €/m²), alors que dans d’autres secteurs de la ville, le prix de l’immobilier dépasse nettement les 4 000 €/m², comme dans le 6e arrondissement de Marseille (4 153 €/m²), dans le 8e (4 430 €/m²) et dans le 7e (4 453 €/m²).

Voir les commentaires
Je soutiens MySweet'Immo