Crédit Immobilier : S’oriente-t-on vers une hausse généralisée des taux immobiliers ?

© adobestock

Dans les premières grilles de taux reçues chez les courtiers en mai les taux immobiliers sont légèrement à la hausse. Une situation qui s’explique notamment par des banques parfois saturées par l’afflux de demandes.

Selon les premières grilles communiquées par les banques, les taux de mai sont en hausse. Les premières estimations des taux moyens sont de 0,89 % sur 15 ans, 1,05 % sur 20 ans et 1,28 % sur 25 ans. Les meilleurs profils peuvent emprunter à 0,7 % sur 15 ans, 0,9 % sur 20 ans et 1,11 % sur 25 ans. En moyenne, la hausse est de 0,02 % – 0,03 %.

« Un premier mouvement de hausse avait déjà eu lieu en mars dernier, mais il ne concernait que très peu d’établissements. Cette fois-ci, c’est une hausse s’étend à d’autres acteurs du marché : les banques ont eu beaucoup de dossiers à traiter ces dernières semaines sous l’effet des taux bas et d’une forte demande », déclare Pierre Chapon, président de Pretto, courtier en crédit immobilier 100% digital.

Cette hausse des barèmes fait aussi suite à une hausse du taux de l’OAT qui amorce aussi une remontée depuis début Avril : -0,031 % au 29 avril (contre -0,17 % au 1er avril 2021).

La BCE reste toutefois sur une politique monétaire accommodante

Elle a réaffirmé le 22 avril, que « le taux d’intérêt des opérations principales de refinancement ainsi que ceux de la facilité de prêt marginal et de la facilité de dépôt demeureront inchangés ».

« La hausse des taux actuels reste mesurée. Ces derniers sont encore assez proches des taux historiques constatés en février 2021. Il faudra voir au second semestre si la hausse se confirme, ou si c’est un effet temporaire » analyse Pierre Chapon.

La finançabilité des résidences principales au beau fixe

Le financement des résidences principales et secondaires est en légère amélioration (+1 point) quand celui des investissements locatifs recule de 2 points. Une légère baisse qui s’explique par les délais de traitement qui s’allongent, et des banques qui privilégient le financement des résidences principales.

Le Datalab Pretto, des données robustes sur le marché immobilier en temps réel

Lancé en septembre 2020, le Datalab Pretto, observatoire des tendances du marché immobilier, analyse les données issues de plus de 700 000 simulations annuelles sur Pretto.fr, croisées avec les données des banques mises à jour chaque semaine.

« Notre Datalab a su démontrer sa robustesse : ces derniers mois, nous avons constaté un faible écart avec les taux déclarés par Crédit logement. Nos annonces des taux en début de mois rejoignent celles d’institutions reconnues qui délivrent leurs analyses a posteriori » déclare Pierre Chapon.

Par exemple, Pretto avait prévu dès février 2021 le passage sous les plus bas plus bas historiques de fin 2019 (taux communiqués par Pretto début février : 0,84 % sur 15 ans, 1,01 % sur 20 ans et de 1,26 % sur 25 ans). Crédit Logement a, pour sa part, confirmé le phénomène au moment de son analyse des taux pratiqués sur mars 2021 (0,89 % sur 15 ans, 1,01 sur 20 ans et 1,23 % sur 25 ans).

« Pretto anticipait dès février des tarifications par les banques sous les plus bas historiques, ce qui s’est confirmé par l’analyse de Crédit Logement sur les taux pratiqués en mars (analyse publiée mi-avril) », précise Pierre Chapon.

Ce contenu vous a plu,
faites un don pour soutenir My Sweet Immo
Je soutiens MySweetimmo
Newsletter
Abonnez-vous gratuitement !