Immobilier Haut-Rhin/Alsace : Le 1er immeuble capable d’absorber les rejets de 20 voitures par an voit le jour

Trianon Résidences
© adobestock

Le 1er immeuble résidentiel doté d’une façade dépolluante est achevé à Saint-Louis (Haut-Rhin – Alsace). Le procédé permet d’absorber l’équivalent de rejet en CO2 de 20 voitures par an, soit l’équivalent de 50 arbres plantés.

Le 13 octobre, Cédric Simonin, PDG de Trianon Résidences, et Pascale Schmidiger, Maire de Saint­-Louis, ont conjointement inauguré l’une des toutes premières résidences en France, Heart Déco, dotée d’une façade dépolluante.

Conçue par le cabinet d’architecte drlw, Heart Déco ne se contente pas de son intégration harmonieuse dans la physionomie du quartier, elle se montre aussi d’une réelle utilité pour ses résidants et ses riverains. Sa façade, aux propriétés dépolluantes, autonettoyantes et bactéricides, est capable d’absorber l’équivalent de rejets en CO, de 20 voitures à l’année.

Cette réalisation de 54 logements, dont des bureaux, a été rendue possible grâce une démarche commune, menée en collaboration avec la ville de Saint-Louis.

Un procédé innovant par photocatalyse

Sensible à la qualité de l’air et précurseur en la matière, Trianon Résidences a choisi de mettre en place un procédé unique : la photocatalyse, un phénomène naturel par lequel une substance, le photocatalyseur, utilise la lumière artificielle ou naturelle pour activer un processus d’oxydation fort qui permet de transformer les substances organiques et inorganiques encomposés anodins.

Certains matériaux issus d’une technologie photocatalytique, comme le ciment, diminuent e manière significative la présence d’agents polluants organiques et inorganiques, préservant ainsi la qualité de l’air sans nuire à l’esthétique du programme immobilier.

Un chauffage urbain avec un faible impact carbone

Heart Déco est également dotée d’un chauffage urbain dont 90% de la chaleur est produite par la combustion d’une biomasse provenant d’un rayon de moins de 100 km. Celle-ci est constituée à 60% de plaquettes forestières, 26% de rafles de maïs et14% de bois de déconstruction. Son impact carbone est par conséquent faible sur l’environnement et son coût d’exploitation est plus faible qu’un chauffage conventionnel.

Un bâtiment 100% sain, de la conception à la réalisation

Trianon Résidences répond aux plus hautes exigences en matière d’habitat contemporain, au-delà des normes imposées. Lamarque redonne toutes ses lettres de noblesse au métier de promoteur avec le label« Bâtiment Sain», favorisant la qualité de l’air intérieur. Ce label fixe pour objectifs de réduire de façon drastique la présence de COV (composés organiques volatiles) et d’allergènes dans les logements.

Favoriser un air sain réduit le développement de nombreux symptômes courants (gênes olfactives, irritations, allergies…) et offre une sensation de confort et de bien-être dans l’ensemble de l’appartement. La qualité de l’air intérieur des logements dépend de trois facteurs: l’activité de l’occupant dans le bâtiment, les matériaux et produits de construction et de décoration, ainsi que le taux de renouvellement de l’air.

Afin de réaliser un diagnostic précis et définir une cartographie objective des matériaux à privilégier ou à bannir dans la construction, Trianon Résidences s’est rapproché d’experts, notamment le Pr Frédéric De Blay, allergologue au CHU de Strasbourg. Le résultat? Des solutions concrètes et innovantes, mises en œuvre afin d’améliorer la qualité de l’air intérieur des logements construits.

Voir les commentaires
Je soutiens MySweet'Immo