Pros de l’Immo : Kaliz lance une offre de gestion locative digitale qui vous est destinée

© adobestock

Après avoir testé sa solution auprès d’agents immobilier et de conseillers en gestion de patrimoine au cours des 6 derniers mois, Kaliz s’ouvre aux professionnels de l’immobilier pour leur permettre d’adresser le marché de la gestion locative.

Aujourd’hui, la plupart des agences immobilières et une grande partie des conseillers en gestion du patrimoine (CGP) n’adressent pas le marché de la gestion locative. Investissements conséquents en logiciel, tâches répétitives et à faible valeur ajoutée par rapport au travail de conseil, contraintes réglementaires spécifiques… la gestion locative n’est rentable qu’à partir de 2 à 300 lots, ce qui est souvent dissuasif.

Partant de ce constat, Kaliz a proposé au printemps 2021 son nouveau service en version « bêta » à 37 agences immobilières et 14 sociétés de conseil en gestion de patrimoine, avec qui elle a noué des partenariats.

Une activité de gestion : un atout majeur

  • Pour les agences, elle constitue une source de revenus récurrents chaque mois, en sus des bonus ponctuels de transaction et de mise en location, et crée des synergies évidentes entre les activités de conseil, transaction, syndic de copropriété, location. La collaboration avec Kaliz, PropTech française spécialisée dans la gestion locative, permet aux agences de maintenir le lien avec leurs clients après la transaction. Une manière de se positionner comme un véritable soutien en projet immobilier plutôt que d’un simple commerçant. Pour les agences qui font du conseil, ce lien leur donne la possibilité d’arbitrer le patrimoine de leurs clients afin de les accompagner plus efficacement.
  • Aux CGP, la gestion locative assure une nouvelle source de revenus stables et donne la possibilité d’un accompagnement complet et diversifié, sur l’ensemble du patrimoine de leurs clients, dont l’immobilier locatif représente 60 à 80 % de leurs clients soit des millions d’euros d’encours potentiels. En ajoutant la gestion des biens locatifs à leurs services, les CGP améliorent par ailleurs les interactions avec leurs clients, et la valorisation de leur patrimoine dans le cadre d’une stratégie globale, ce qui ne peut que les fidéliser davantage en retour. Un plus qui leur permet de se différencier nettement de leurs concurrents.

Des premiers résultats prometteurs

Quelques mois à peine ont suffi pour valider la pertinence de cette nouvelle approche BtoBtoC : le panel d’agences et de sociétés de conseil en gestion du patrimoine ayant eu accès au service ont rapidement été convaincus et l’ont largement déployé, ce qui a entraîné une augmentation substantielle de leur volume d’affaires.

Face à ce succès, Kaliz a donc décidé d’ouvrir officiellement son service à l’ensemble des professionnels de l’immobilier et de la gestion de patrimoine. Kaliz est d’ores et déjà en discussions avancées avec plusieurs grands acteurs du secteur, non seulement des agences immobilières et des cabinets de conseil en gestion du patrimoine, mais également des PropTech, des administrateurs de biens, des syndics de copropriété ou encore des conseillers en immobilier d’entreprise.

Près de 1 500 lots gérés en moins de 18 mois

Fondée début 2020 par Olivier Duverdier et Jérémy Girard, Kaliz est une start-up qui simplifie et optimise la gestion locative au quotidien pour le compte des propriétaires-bailleurs. De la mise en location à la gestion comptable en passant par le règlement des sinistres, Kaliz associe des technologies de machine learning et d’automatisation à un service clients composé d’experts de l’immobilier pour aider ses utilisateurs à gérer leur(s) bien(s). Kaliz est particulièrement adaptée aux multipropriétaires : elle facilite et uniformise la gestion de l’ensemble de leurs biens via une seule interface de suivi en ligne.

Fort de cette proposition de valeur, Kaliz rencontre un vif succès depuis sa création. Un an et demi seulement après ses débuts, la PropTech gère aujourd’hui plus de +1500 lots, au nom de 485 propriétaires partout en France, et ambitionne de dépasser le seuil des 5 000 lots d’ici décembre 2022, soit un rythme d’acquisition de 150 à 300 nouveaux lots par mois.

Voir les commentaires
Je soutiens MySweet'Immo