Pros de l’immobilier : Comment booster vos ventes grâce à votre notaire préféré

Professionnel de l'immobilier
© adobestock

Le notaire peut devenir un prescripteur hors-pair pour les professionnels de l’immobilier. Voici les conseils de Jonathan Voogt, coach immobilier chez Reseau Expertimo .

Acteur incontournable lors d’une transaction immobilière, le notaire peut devenir un prescripteur hors-pair. En effet, beaucoup de particuliers vont se diriger vers cet officier afin de demander conseils pour vendre ou acheter un bien immobilier.

Si, pour un professionnel de l’immobilier, les prescriptions sont toujours bonnes à prendre, soigner votre relation avec le notaire pourra vous permettre d’obtenir des mandats et enfin générer du chiffre d’affaire. Jonathan Voogt coach immobilier chez Réseau Expertimo vous ses secrets pour optimiser vos chances de prescriptions avec votre notaire.

Respectez votre notaire

Beaucoup d’études sont débordées. Outre le fait que préparer un dossier carré vous apportera crédibilité auprès de vos clients, je vous invite à apporter un dossier complet et ordonnée à l’étude.

Déjà, il y a peu de chance que vous obteniez une date de signature si votre dossier de compromis de vente n’est pas complet.

Si l’assistante vous appel régulièrement parce qu’il manque toujours un document, je doute que le notaire aie envi de vous recommander.

Quand je fais une vente, je remplis toujours une fiche d’état civil avec les parties et tous les documents sont classés par thèmes :

  • Titre de propriété
  • Diagnostics
  • Urbanisme
  • Etc…

Comme je le dis souvent dans mes coachings immobiliers : « tu vois le dossier, tu vois le négo »

La récurrence des dossiers

Si le notaire a le monopole des actes en matière d’immobilier et est donc ultra protégé, une étude reste tout de même une entreprise à faire tourner avec des employées et des concourants.

Le notaire sera toujours friant des dossiers de vente que vous apporterez sur son bureau.

Cependant, pour avoir une chance que le notaire se souvienne de vous, il va falloir qu’il s’habitue à votre présence. En effet, si vous travaillez avec beaucoup d’études, il y a peu de chance que tous les notaires vous envoient des affaires.

En revanche, si vous sélectionnez 1 ou 2 études où vous avez l’habitude de déposer des dossiers de vente, vous augmentez les chances de prescriptions.

L’humain est normalement programmé pour rendre lorsqu’il reçoit. Si vous lui apportez plusieurs dossiers par mois, il aura normalement envi de vous rendre la pareil.

Le notaire va comprendre que vous êtes actif sur votre secteur et aura certainement envi de vous revoir.

Alors, vous pensez sans doute « Que ce sont les clients qui choisissent leurs notaires. » C’est tout à fait exact, mais si vous faites des ventes, vous savez aussi que lorsqu’on a vendu, le vendeur étant concentré sur sa vente et son acheteur, il sera certainement ouvert à une suggestion puisqu’il aura normalement confiance en vous.

Il ne s’agit pas de forcer la main aux parties mais juste de leur proposer un partenaire efficace et réactif pour réaliser la transaction.

Comment faire quand on débute

Si vous débutez, il y a peu de chance que vous ayez beaucoup d’affaires à apporter. Cependant, lors de votre installation, je vous conseille fortement d’aller vous présenter aux études de votre secteur. En fonction de votre ressenti, vous pourrez alors sélectionner à qui vous enverrez des dossiers.

Pour ma part, lorsque je me suis installé en 2014, j’avais appelé 5 études sur la Haute-Gironde. Un seul notaire m’a fait l’honneur de me rappeler. Le temps de prendre le rendez-vous et d’aller me présenter (environ 2 semaines), j’avais fait deux ventes. Je suis donc arrivé tout pénaud devant le notaire avec deux ventes alors qu’il ne m’avait jamais vu ! Au bout de 7 ans, il s’agit encore d’un bon prescripteur.

Soyez courtois avec le personnel

Si c’est le notaire qui reçoit les actes, c’est rarement lui qui rédige, demande les pièces à l’urbanisme et prépare les dossiers.

Vous aurez plus souvent affaire aux clercs de notaire et autres assistants juridiques qu’au big boss quand vous souhaiterez connaitre l’état de votre vente.

Je vous invite à concentrer vos efforts relationnels également sur le personnel car lui aussi peut être source de contacts qualifiés.

Un petit présent de temps en temps ne fait pas de mal

Puisque le cerveau est sensé rendre quand il reçoit, les cadeaux sont toujours appréciés. Attention, je ne vous parle pas d’un stylo ou d’un agenda. Les études en reçoivent des milliers tous les ans. Je vous parle d’un cadeau qui vous démarquera de vos concurrents et marquera le coup.

Pourquoi ne pas inviter l’étude tout entière au restaurant ? Bon je sais ça va vous couter un bras. Mais qu’est-ce que 400 ou 500 € si votre notaire vous en a apporté 10 000 ? Je peux vous affirmer que pour l’avoir fait, il s’agit d’un moment fort agréable et toute l’étude se souvient de vous !

Sans aller jusqu’à une telle somme surtout si vous débutez, le secret sera de trouver une idée originale afin de vous démarquer de votre concurrence.

Soyez magnanime

Notre métier étant très complexe et en perpétuel évolution, il nous arrive à tous de faire des erreurs. Je parle d’un point de vue du notaire et de notre travail. La plupart des erreurs qui sont commises sont sans conséquence. Au pire, il pourra y avoir quelques jours de décalage par rapport à une éventuelle date de signature mais ça n’ira pas beaucoup plus loin.

Si votre notaire ou son employé commet une erreur, la pire chose à faire sera de lui mettre dans la figure. De même que si c’est vous qui en commettez une, admettez la sans broncher et passez à la suite. Il m’arrive de croiser des confères se vantant d’avoir mis le bazar chez le notaire.

Ça doit surement soulager sur le coup mais je ne pense pas qu’ils doivent avoir beaucoup d’affaires issues de l’étude !!

Enfin, demandez les !

J’aurais peut-être dû commencer par cette notion … Mais que voulez-vous … Je n’aime pas quémander.

Encore une fois, les notaires et leurs subordonnés sont très occupés et Le fait de vous recommander ne viendra peut-être pas spontanément.

N’ayez pas peur de demander des recommandations ! Au pire il vous dira oui et il ne tiendra pas parole.

En conclusion

C’est un fait, une étude notariale est une vraie source de chiffre d’affaire si vous faites preuve de qualité relationnelles et de bon sens.

Comme je le dis souvent dans mes coachings, le notaire fait partit de l’environnement proche du professionnel de l’immobilier et il sera prescripteur si vous lui montrez votre professionnalisme.

N’hésitez pas à lui demander des prescriptions puisqu’il n’y pensera pas forcément de suite.

Voir les commentaires
Je soutiens MySweet'Immo