Antonio Pinto (Bellman) : « Ma plus grande fierté ? 80% de nos copropriétaires sont prêts à nous recommander ! »

Mon Podcast Immo reçoit Antonio Pinto fondateur du néo-syndic Bellman

 0
Temps de lecture estimé : 5 min

Antonio Pinto, fondateur de Bellman un néo-syndic, est l’invité d’Ariane Artinian pour un nouvel épisode de Mon podcast immo en live du salon de la copropriété.

Mon Podcast Immo : C’est quoi un néo-syndic ? 

Antonio Pinto :Un néo-syndic c’est un syndic de copropriété qui, comme un vrai syndic a des gestionnaires des comptables et, gère des copropriétés. Mais la grosse différence c’est que notre plateforme développée en interne permet à nos gestionnaires et nos comptables d’être beaucoup plus efficaces que dans un syndic traditionnel.  

Nous offrons aux copropriétaires une plateforme dans laquelle ils vont pouvoir suivre absolument tout ce qui se passe, dans laquelle ils vont pouvoir éplucher les comptes, valider les factures et vont pouvoir voir un peu ce que fait le gestionnaire au jour le jour sur tous les dossiers en cours de la copropriété.

Mon Podcast Immo : C’est un syndic transparent, digital ?

Antonio Pinto : Transparent et qui mise sur le digital pour régler les soucis les plus décriés.

Aujourd’hui, un copropriétaire sur deux est mécontent de son syndic de copropriété. Généralement, ils se plaignent de la réactivité de leur syndic et de la transparence. Grâce au digital, les néo-syndic permet d’apporter la réactivité en donnant comme des supers pouvoirs aux gestionnaires et aux comptables et en apportant de la transparence via la plateforme à destination des copropriétaires.

Mon Podcast Immo : Vous avez une carte de syndic classique même si vous exercez en mode néo ? 

Antonio Pinto : Oui. Nous sommes un vrai syndic de copropriété avec des experts. Nous avons une carte professionnelle avec des gestionnaires de copropriété qui viennent de cabinets de syndics où ils manquaient d’outils. Du coup, ils viennent chez nous pour faire le métier qu’ils aiment avec les bons outils et ils gérer des immeubles comme un syndic traditionnel mais avec de meilleurs moyens.

Mon Podcast Immo : Où en êtes-vous du développement de votre entreprise ?

Antonio Pinto : En à peine 2 ans et demi, nous avons 420 immeubles sur Paris et sa proche banlieue, ce qui représente déjà quasiment 15 000 copropriétaires sous gestion. Notre plus grosse fierté est qu’aujourd’hui 80% de ces copropriétaires se dit prêt à recommander Bellman et on a déjà beaucoup de bouche à oreille qui vient de là.

Mon Podcast Immo : Vous venez de réaliser une belle levée de fonds ? 

Antonio Pinto : Oui, c’est la cerise sur le gâteau. Après une première levée de fonds de 2 millions, une deuxième de 4 millions, nous venons de réaliser une troisième levée de fonds de 11 millions d’euros. 

Tout cela pour aller continuer d’ouvrir Bellman à plus de ville puisque nous ne sommes qu’à Paris et dans sa proche banlieue. Avec ces 11 millions on va aller ouvrir dans toutes les plus grandes villes de France comme Lyon, Nice, Toulouse, Lille…

Mon Podcast Immo : Votre terrain de jeu ce sont les copropriétaire mécontent?

Antonio Pinto : Oui, aujourd’hui l’idée c’est d’ouvrir un service plus réactif, plus transparent à des copropriétaires qui le souhaitent et ils sont nombreux à le vouloir.

Mon Podcast Immo : Comment vous est-elle venue l’idée de lancer Bellman ? 

Antonio Pinto : Le monde de la copropriété je le connais en étant fils de gardienne donc j’ai grandi en entendant ma mère et les copropriétaires de l’immeuble se plaindre de leur syndic de copropriété et ça c’était il y a 30 ans. 

Plus récemment, j’ai acheté un appartement et j’ai réalisé que l’expérience n’était toujours pas bonne, que c’était toujours plus ou moins la même chose. On m’envoyait un formulaire pour payer mes charges, lorsque j’envoyais un mail pour signaler un problème d’ascenseur cela prenait une semaine pour me répondre. 

Le déclic de créer cette entreprise s’est fait lorsque j’en discutais avec des amis qui me parlaient de leurs problèmes de syndic. 

Mon Podcast Immo : Vous à l’époque vous faisiez quoi ?

Antonio Pinto : J’étais dans un tout autre univers, celui des séries télé. J’ai créé une première startup que j’ai revendue sur laquelle j’ai travaillé pendant quasiment 8 ans.

Mon Podcast Immo : Vous repensez à votre enfance, vos amis, votre vécu pour créer Bellman ?

Antonio Pinto : Exactement ce que j’ai fait en premier c’est de visiter des syndics de copropriétaires traditionnels pour comprendre ce qui n’allait pas. Après avoir passé la porte de l’agence on voit les deux problèmes : technologique avec du papier partout, des processus pas optimisés avec des logiciels qui n’aident pas et l’autre problème c’est le problème de culture d’entreprise.

Le gestionnaire nous racontait qu’il avait des ordres de la direction qui lui demandait de facturer des trucs sans une véritable légitimité derrière. 

Tout ça mis bout à bout, on s’est dit qu’il fallait créer notre propre syndic avec une véritable culture d’entreprise et dans lequel les outils technologiques sont vraiment performants.

Mon Podcast Immo est un podcast quotidien et indépendant, produit par MySweetImmo.com. Pour le soutenir, abonnez-vous et laissez des étoiles ou des commentaires sur votre plate-forme de podcast préférée.