5e vague de Covid-19 : Que faut-il retenir des dernières annonces de Jean Castex ?

Le Premier ministre Jean Castex a annoncé un certain nombre de mesures pour lutter contre la 5e vague de Covid-19 lors d’une conférence de presse à l’Hôtel de Matignon à Paris le 6 décembre. Que faut-il en retenir ?

Jean Castex

© adobestock

Temps de lecture estimé : 2 min

Mettre les Français devant leurs responsabilités pour ralentir la 5e vague de Covid-19 et éviter ainsi d’avoir à prendre dans les semaines à venir des mesures plus drastiques : tel était l’objectif des annonces faites hier, 6 décembre, à Matignon par le Premier ministre, Jean Castex, qui a précisé :  « Le virus circule vite dans notre pays, nous sommes à des niveaux supérieurs aux précédentes vagues. »

Fermeture des discothèques jusqu’à début janvier

Dès vendredi 10 décembre, les discothèques, établissements où « le virus circule beaucoup chez les jeunes, même vaccinés », fermeront pour 4 semaines.

Le retour du masque à l’école primaire

Les vacances scolaires de fin d’années ne seront pas avancées, en revanche, le protocole sanitaire est renforcé dans les écoles primaires. « Nous allons prendre quelques mesures simples : nous allons rehausser au niveau 3 le protocole sanitaire dans les écoles primaires », a annoncé Jean Castex. Le port du masque redevient obligatoire en classe et dans la cour à partir du CP. Les sports pratiqués en intérieur seront limités et le temps de la cantine sera réorganisé « en lien avec les élus locaux », a-t-il détaillé.

La vaccination ouverte aux enfants à risque dès le 15 décembre

La vaccination pour les 360 000 enfants « à risque » de développer des formes graves du virus « commencera dès le 15 décembre », comme l’a recommandé la Haute Autorité de santé.

Vacciner les 5-11 ans dès le 20 décembre

Le Gouvernement envisage d’ouvrir dès le 20 décembre la vaccination « à tous les enfants » de 5 à 11 ans, « sur la base du volontariat. Il attend le feu vert des autorités sanitaires.

Les plus de 65 ans pourront obtenir une dose de rappel sans rendez-vous

« Sans la vaccination, a précisé Jean Castex, des mesures de confinement auraient certainement déjà été prises, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui, et l’objectif, c’est que ce ne soit pas le cas non plus demain. » Le Gouvernement facilite donc l’accès à la dose de rappel pour les plus de 65 ans. Ils n’ont pas besoin de rendez-vous pour l’obtenir et ce, « quel que soit le centre » dans lequel ils se rendent.

« Il va y avoir un doublement de rendez-vous pris sur le mois de décembre, de nouveaux créneaux sont proposés au fil de l’eau, à mesure que les centres s’organisent ».

2 à 3 jours de télétravail recommandé

Le Gouvernement recommande de mettre en place 2 à 3 jours de télétravail par semaine, au sein des entreprises comme de la fonction publique, et de limiter les réunions en présentiel.

Voir les commentaires
Je soutiens MySweet'Immo