Prix féminin de l’immobilier 2021 / Christelle Clauss (Christelle Clauss Immobilier) : « Je suis pour des équipes mixtes »

Mon Podcast Immo reçoit Christelle Clauss, dirigeante du groupe Christelle Clauss Immobilier et finaliste du Prix Féminin de l’Immobilier

Christelle Clauss a ouvert sa première agence en 2007 à Erstein, dans le Bas-Rhin. En 2020,elle lance la marque Christelle Clauss Immobilier avec son mari Mathieu. Aujourd’hui, le couple est à la tête d’un groupe de 21 agences immobilières indépendantes en Alsace et en Haute-Savoie. Figurant parmi les finalistes du Prix féminin de l’immobilier 2021, Christelle Clauss retrace pour Mon Podcast Immo, le développement de son réseau immobilier au micro de Fred Haffner.

Mon Podcast Immo : Vous avez démarré en 2007. En quatorze ans, vous avez créé 21 agences, soit 7 rachats et 14 créations. Cette expansion était-elle inscrite dans votre projet d’origine ?

Christelle Clauss : Oui. Dès la première année, nous avons eu l’opportunité de racheter une agence. Le fait de développer nous a bien plu et jusqu’à fin 2019, nous avons ouvert 1 à 2 agences par an. Nous faisions partie d’un groupe national – une coopérative – et en janvier 2020 nous avons créé notre propre marque. Nous sommes totalement indépendants et notre projet est de racheter 8 à 10 agences par an.

Mon Podcast Immo : Qu’est-ce-qui fait qu’au départ on fait partie d’un groupe national et qu’on a envie de créer sa propre enseigne ?

Christelle Clauss : Au départ, notre objectif n’était pas vraiment de créer notre propre enseigne. Mais étant donné que nous nous étions beaucoup développés, il nous a paru plus simple d’être indépendants pour pouvoir se placer dans les endroits qui nous intéressaient.

Mon Podcast Immo : Vous possédez donc 21 agences réparties en Alsace et dans la région d’Annecy qui vous appartiennent en propre. Envisagez-vous de créer un réseau de franchises ?

Christelle Clauss : Avec mon mari Mathieu, mon associé, nous souhaitons rester un réseau familial. Notre projet, pour les deux prochaines années, est de continuer à nous développer en Alsace, en Savoie et en Haute-Savoie. Et à partir de 2024, nous envisageons de nous étendre dans d’autres secteurs. Notre objectif est de développer un groupe national intégré.

Mon Podcast Immo : Quelles sont les particularités de votre groupe ?

Christelle Clauss : Déjà, nous exerçons plusieurs métiers : transaction, location, gestion, syndic de copropriété. Nous gérons actuellement 1 200 lots et 1 800 lots de syndic. Nos autres particularités sont notre attachement au service client et bien sûr le bien-être de nos collaborateurs. Nous insistons sur la formation et la fidélité. Notre spécificité c’est de recruter de futurs talents qui n’ont jamais fait d’immobilier, en tous cas pour la partie transaction, et qui n’ont jamais été dans le commerce. Nous recrutons sur la personnalité.

Mon Podcast Immo : Vous êtes finaliste du Prix féminin de l’immobilier 2021. Comment avez-vous vu évoluer la place des femmes dans l’immobilier ?

Christelle Clauss : Il est vrai que lorsque j’ai débuté dans ce métier il y a vingt-deux ans, il y avait davantage d’hommes que de femmes. Mais depuis que nous avons créé notre agence il y a quatorze ans, j’ai l’impression qu’il n’y a pas plus d’hommes que de femmes. De plus en plus en de femmes s’intéressent à ce métier. Dans notre groupe, nous comptons d’ailleurs plus de 70 % de femmes. J’ai envie de laisser de plus en plus de chance aux femmes. Ce n’est pas évident de gérer à la fois une vie de famille et un métier qui demande beaucoup de disponibilité. Mais pour moi, tout le monde a sa chance, les femmes et les hommes sont à égalité et les deux profils sont complémentaires. Je suis pour des équipes mixtes avec des expériences différentes et enrichissantes.

Mon Podcast Immo est un podcast quotidien et indépendant, produit par MySweetImmo.com. Pour le soutenir, abonnez-vous et laissez des étoiles ou des commentaires sur votre plate-forme de podcast préférée.
Voir les commentaires
Je soutiens MySweet'Immo