Vacances de Noël 2021 : Cette année, les Français ont l’intention de chausser leurs skis

Vacances ski

La montagne enregistre une hausse des demandes de réservations sur PAP Vacances de + 50 % par rapport à 2019 et + 107,2 % par rapport à 2020 avec des volumes se rapprochant de ceux traditionnellement observés pour les vacances de février.

Une irrésistible envie de ski 

Faute d’avoir pu skier l’hiver dernier, les Français se ruent sur les stations de sports d’hiver. La crainte de l’emballement d’une 5ème vague et des conséquences que cela pourrait avoir sur les séjours au ski en février booste également la demande. Mais avec une offre de 2 semaines contre 4 pour les vacances d’hiver et certains propriétaires qui conservent une semaine pour leur usage propre à Noël, toutes les demandes n’ont pu être satisfaites dans les grandes stations de sports d’hiver. Ce qui profite pour la seconde année consécutive aux autres destinations : mer et campagne sont également en progression, que ce soit par rapport à 2019 ou à 2020.  

Un Noël 2021 qui ressemble furieusement au monde d’avant ?

Non, pas en termes de volume, puisque les niveaux n’ont rien à voir avec ceux de 2019 : les demandes de réservations pour les vacances de Noël 2021 sont en hausse de 65,7 % ! Signe que les Français s’organisent (ce qui peut inclure du télétravail) pour partir à chaque fois qu’ils le peuvent, à l’instar de ce qui avait été observé pour les vacances de la Toussaint.

Oui, en termes de parts de marché, par type de destination, les vacances de Noël 2021 ressemblent à celles de 2019 avec la montagne à plus de 50 % (2020 aura donc été une exception).

Deux réservations sur trois concernent les Alpes…

Ce retour aux grands équilibres d’avant Covid se retrouve également dans la répartition des demandes de réservations par massif. Si les Alpes et les Pyrénées avaient nettement reculé en 2020 au profit des massifs de moyenne montagne, ils retrouvent en 2021, leurs niveaux d’avant-crise.

Les grands domaines skiables (re)font le plein !

Alpes ou Pyrénées, à deux exceptions près Espace Killy dans les Alpes et Cauterets dans les Pyrénées qui retrouvent sensiblement leurs niveaux de 2019, les grands domaines skiables affichent des progressions significatives par rapport à 2019 !

Une inévitable hausse des prix ?

Cette hausse de la demande pour des séjours au ski pour les vacances de Noël a un impact direct sur le niveau des prix : + 18,6 % en moyenne par rapport à 2019.

Une hausse bienvenue pour les propriétaires dans les stations de sports d’hiver qui ont connu un hiver 2020/2021 particulièrement difficile.

Le littoral, l’autre destination de Noël !

La mer constitue la seconde grande destination pour les vacances de Noël. Elle représentait 33 % des demandes de réservations en 2019, passant à plus de 50 % en 2020, année pour laquelle elle avait constitué une destination de report en raison de la fermeture des stations de sports d’hiver. Cette année, elle rassemble 36 % des demandes, ce qui constitue un gain de parts de marché de 3 points par rapport à 2019.

Et c’est la Bretagne (26 % de PDM, en hausse de 2 points vs 2019) et la Vendée-Charente (20 % de PDM, en hausse de 3 points vs 2019 qui se taillent la part du lion avec au total près d’une réservation sur deux.

Net recul de l’outre-mer par rapport à 2020…

Star des vacances de Noël 2020 avec des progressions spectaculaires par rapport à 2019, l’outre-mer affiche, cette année, des réservations en recul par rapport

Voir les commentaires
Je soutiens MySweet'Immo
5021