Quelles sont les régions où acheter une résidence secondaire reste abordable ?

Résidence secondaire
© adobestock

SeLoger fait le point sur les régions où s’offrir une maison pour ses vacances coûte le plus (et surtout le moins !) cher …

Alors que l’engouement des Français pour les résidences secondaires ne se dément pas et même s’intensifie, que leurs propriétaires y passent, leurs week-ends, leurs vacances, voire une partie de la semaine, découvrez combien coûte (vraiment !) ce type d’habitation, région par région. Découvrez aussi où une résidence secondaire coûte le plus (et le moins !) cher…

La résidence secondaire a plus que jamais le vent en poupe

Représentant près de 10 % du parc immobilier hexagonal, c’est peu dire que les résidences secondaires ont la cote auprès des Français. Force est de reconnaître que la banalisation du télétravail n’est pas étrangère à l’appétit des Français pour les résidences secondaires. Une nouvelle tendance s’est même fait jour, celle de la résidence semi-principale. Dans une famille, l’un des deux parents s’absente deux ou trois jours par semaine pour travailler en présentiel et le reste se fait sous forme de télétravail, avec la possibilité de scolariser les enfants dans la commune où se situe la résidence secondaire/semi-principale. 

Bon à savoir : En France, le prix d’une résidence secondaire avoisine 280 900 €, logements neufs et anciens confondus.

Une résidence secondaire coûte plus cher à Bordeaux qu’à Paris !

Selon les chiffres du Baromètre LPI-SeLoger, la première position dans notre classement des – anciennes – régions, où acheter une résidence secondaire nécessite le budget le plus conséquent, est occupée par l’Aquitaine (383 800 €). Une fois n’est pas coutume, c’est l’Île-de-France qui se hisse sur la deuxième marche du podium avec un prix moyen de 367 300 €. Enfin, la région PACA décroche la troisième place avec un prix qui avoisine 356 100 €. Suivent

C’est en Auvergne que les prix sont les plus accessibles

Entre les frais d’entretien courant (chauffage, assurance habitation, taille des haies, tonte de la pelouse, arrosage des fleurs…) et la fiscalité (taxe foncière, taxe d’enlèvement des ordures ménagères…), il est important de garder à l’esprit que le fait de posséder une résidence secondaire occasionne des dépenses non négligeables : de l’ordre de 5 à 7 % de la valeur de la résidence secondaire, soit de 14 045 € à 19 663 € pour une résidence secondaire dont le prix moyen est de 280 900 €. Une somme conséquente pour un logement dans lequel on ne séjourne, en moyenne, que 35 jours par an ! En termes de prix de vente, justement, c’est en Auvergne que les plus belles affaires sont à saisir. Dans cette région, comptez, en moyenne, 127 500 € pour une résidence secondaire.

À la deuxième et à la troisième place, on trouve respectivement la Lorraine (131 700 €) et le Limousin (140 100 €). Suivent – en quatrième et en cinquième positions la Champagne-Ardenne (143 600 €) puis la région Midi-Pyrénées (162 600 €).

De 127 500 € à 383 800 € pour une résidence secondaire

Malgré le regain d’appétit des Français pour la résidence secondaire et l’essor du télétravail, on constate encore des disparités de prix selon les régions. Les prix tendent ainsi à être plus élevés qu’ailleurs dans les régions où l’on trouve la plus forte concentration de résidences secondaires, à savoir le bord de mer. Excédés par la prolifération des résidences secondaires, prolifération qui s’accompagne par une difficulté croissante des locaux pour acheter leur résidence principale, certains maires redoublent d’ingéniosité. À la majoration de la taxe d’habitation a ainsi pu succéder la limitation du droit d’acheter une résidence secondaire via une préférence accordée aux acquéreurs locaux.

Voir les commentaires
Je soutiens MySweet'Immo