Château de Miraval : Brad Pitt poursuit Angelina Jolie pour avoir vendu ses parts à un milliardaire russe

Brad Pitt attaque en justice son ex-femme, Angelina Jolie, pour ne pas avoir respecté ses engagements et vendu, sans son accord, ses parts du château de Miraval à un milliardaire russe.

Angelina Jolie- Brad Pitt

© adobestock. Le chateau de Miraval où Angelina Jolie et Brad Pitt se sont dit oui en 2011 est l'objet d'une nouvelle discorde.

 0
Temps de lecture estimé : 2 min

Brad Pitt et Angelina Jolie n’en finissent plus de s’étriper ! Le nouvel objet de leur discorde ? Le Château de Miraval, un domaine viticole situé sur la commune de Correns, dans le Var dont ils ont fait l’acquisition en 2011 moyennant environ 25 milllions d’euros. Très attaché à cette propriété de 1000 hectares où il s’est marié avec Angelina Jolie en 2014, l’acteur poursuit son ex-femme devant un tribunal californien pour avoir vendu dans son dos ses parts à Yuri Shefler, un milliardaire russe qui a fait fortune dans la vodka.

Un accord tacite

Dans sa plainte déposée devant un tribunal civil, Brad Pitt reproche à la star de « Maléfique » de ne pas lui avoir d’abord proposé la vente de ses parts et met en avant le fait que son ex-femme a « cessé depuis longtemps de contribuer à Miraval ». Les deux acteurs s’étaient pourtant mis d’accord « pour ne jamais vendre leurs intérêts respectifs dans le domaine Miraval sans le consentement de l’un ou l’autre ». Un engagement dont aurait fait fi « Lara Croft ».

Une propriété familiale

Divorcés, Brad Pitt souhaitait racheter les 40 % que possédait Angélina Jolie afin de laisser cette sublime propriété, plantée d’oliviers et de chênes truffiers, qui comprend une bastide du 12e siècle et un domaine viticole de 30 hectares, en AOC Côtes de Provence, AOC Coteaux Varois et en Vin de France (pour les rouges uniquement), près d’Aix-en-Provence, à ses six enfants.

Miraval Côtes de Provence : Un succès commercial

La star s’est beaucoup investi dans les travaux de rénovation du domaine : il a fait installer un spa, une salle de gym, agrandi la cave à vins et aménagé une piste de moto. Passionné de vins français, il s’est également très impliqué pour faire de son vin rosé bio, le « Miraval Côtes de Provence », vendu 15,50 € la bouteille  et produit en association avec la famille Perrin, vigneron et propriétaire du très célèbre » Château Beaucastel » à Châteauneuf du Pape, un joli succès commercial : en 2012, la première cuvée s’était écoulée en moins de 5 heures après sa mise en vente. Depuis, le chiffre d’affaires du Château de Miraval a explosé et les bouteilles s’exportent dans le monde entier. Quant à la valeur du Domaine de Miraval, elle est estimée à 140 millions par la presse américaine.