Immobilier Chaville (92) : L’arrivée des Parisiens fait grimper les prix

Chaville, commune très prisée des Hauts-de-Seine, attire de plus en plus d’acquéreurs mais il y a peu de transactions. Il faut donc être bien conseillé ! Le point avec Roch Minnaert, directeur de l’agence Century 21.

Chaville

© adobestock/ La nouvelle halle du marché de Chaville, quartier dans lequel les biens se vendent entre 6 500 et 7 500 €/m² selon l’étage, l’orientation …

 0
Temps de lecture estimé : 4 min

Chaville, petite commune des Hauts-de-Seine, ancienne » Voie Royale », située entre Sèvres et Viroflay, est une ville que l’on peut traverser à pieds. Et c’est cette dimension « à taille humaine », proche de Paris, bien desservie par les transports ( en train à 27 minutes de la gare Saint-Lazare), entourée de forêts domaniales, celle de Fausse Repose et celle de Meudon, et où les prix au m² sont et restent encore abordables, qui attirent les nombreux acquéreurs qui souhaitent s’y installer.  

Des prix en hausse de 5 % depuis le Covid

Et depuis le 1er confinement, la ville a encore gagné en attractivité. « De plus en plus d’acquéreurs cherchent un logement à Chaville, notamment les Parisiens, mais, malheureusement, il y a peu de transactions. C’est d’ailleurs pour cela que les biens qui sont proposés « au prix du marché » partent très vite et, pour la plupart, sans négociation« , explique Roch Minnaert, directeur de l’agence Century 21.

Le marché Chavillois a toujours été un marché haussier mais la tendance s’est accéléré depuis le Covid. Récemment, en revendant son 4 pièces, au dernier étage d’une résidence récente avec une grande terrasse, acquis dix-huit mois plus tôt, un propriétaire a réalisé une plus-value de près de 100 000 euros !

De nombreuses ventes se font entre Chavillois

« Les Chavillois se sentent bien dans leur commune et, lorsqu’ils déménagent, ils le font pour des raisons de confort ; pour gagner 1 ou 2 pièces en plus ou pour passer le cap de la maison et profiter d’un jardin privatif, même de petite taille. De nombreuses ventes se font entre Chavillois « , constate Roch Minnaert.

Un secteur attire particulièrement les acheteurs : celui dit « de la Rive droite » une zone géographique qui part de la rue Martial Boudet et qui se prolonge jusqu’au rue Emile Zola, rue des Petits bois. L’environnement est au calme, à proximité du centre-ville, des commerces et des écoles, et les clients en recherche de biens de caractère convoitent les nombreuses maisons bourgeoises.

Entre 4 500 et 6 000 euros du m² dans l’ancien

« A l’instar de la capitale, Chaville a des secteurs plus chers comme la rive droite, secteur dans lequel se réalise des transactions pour des appartements d’exception avec de grandes terrasses ou de grands jardins à des prix approchant les 9 000 euros du m² mais cela reste quand même rare d’atteindre ce niveau de prix pour des appartements« , poursuit Roch Minnaert. Dans le centre-ville, les prix se négocient entre 4 500 et 6 000 euros du m² dans l’ancien et peuvent parfois à grimper à 6 500 voire 7 000 euros du m² pour des constructions d’après 2010.

Rive droite : entre 6 000 et 7 500 euros du m².

Les prix par quartiers sont très variables. Il faut vraiment faire la distinction entre le prix au m² d’une maison qui est environ 20%  plus cher que celui d’un appartement.

Mais pour synthétiser le marché, le prix d’un appartement de 60 m² dans le centre de Chaville dans une résidence de 1970 se négocie entre 4 500 et 5 500 euros du m², en fonction de l’étage, de la vue, des éventuels travaux et de l’ensemble des éléments de confort ou des nuisances éventuelles, et un appartement de la même superficie sur la rive droite se négocie, lui, entre 6 000 et 7 500 euros du m².

900 000 euros pour une maison  de 120 m²

L’offre de maisons étant de plus en plus rare, comptez environ 900 000 euros pour une demeure de 120 m² en bon état sur la rive droite. Quant aux prix pratiqués sur la rive gauche de Chaville, ils ont tendance à se rapprocher de plus en plus de ceux de la rive droite.

« Pour acheter à Chaville, il faut faire confiance aux acteurs principaux du marché, que cela soit pour les estimations des biens pour les vendeurs, et pour la propositions des biens à acheter pour les acquéreurs, ne pas se précipiter, bien comparer les offres et les services, prendre le temps pour les acheteurs de bien se renseigner sur leur plan de financement, enfin être réaliste par rapport au prix demandé pour les propriétaire qui doit être en adéquation avec les prestations offertes, et pour les acquéreurs de se rendre compte d’une réalité de marché. J’ai en effet été contacté cette semaine par un couple de Parisiens qui souhaitait acheter une maison sur Chaville avec 300 m² de terrain et 3 chambres pour 450 000 euros….  Le même bien en vaut le double aujourd’hui… », conclut Roch Minnaert, directeur de l’agence Century 21 Chaville.

Dans le centre-ville de Chaville, les prix se négocient entre 4 500 et 6 000 euros du m² dans l’ancien et peuvent parfois à grimper à 6 500 voire 7 000 euros du m² pour des constructions d’après 2010.