Immobilier : Qui sont les locataires des logements parisiens ?

Flatlooker
© adobestock

Sont-ils plutôt jeunes ? Vivent-ils seuls ou à plusieurs ? Et quel est leur niveau de vie moyen ? Même s’il existe de fortes disparités, Flatlooker, agence de location et de gestion en ligne, a dressé le premier portrait-robot du locataire parisien. Dont voici les résultats.

Les Parisiens ne vivent pas seuls

D’après les résultats de l’étude menée par Flatlooker, 42% des locataires parisiens sont des étudiants, tandis que 38% sont en CDI ou en CDD. La répartition est donc assez homogène.

Étant donné le prix élevé des logements, il est normal de constater que 58% des appartements parisiens sont occupés par plusieurs locataires. Tandis que 42% sont loués par une personne seule.

En moyenne, les Parisiens sont deux locataires par logement

Côté surfaces, l’étude nous apprend que 28% des locataires parisiens occupent un appartement de moins de 25 m². 34% disposent d’un logement entre 25 et 40 m². 21% ont de leur côté une surface d’appartement comprise entre 40 et 55 m². Enfin, 16% des locataires parisiens occupent un appartement de plus de 55 m².

La surface médiane à Paris par locataire est de 22 m²

« Les petites et très petites surfaces comme les anciennes chambres de bonnes sont des biens dédiés majoritairement à la location. Ceci explique en partie ce pourcentage élevé de logements de moins de 25m². Paris est la ville où la part des logements occupés par plusieurs locataires est la plus importante. Chez Flatlooker, on observe une forte croissance du nombre de colocations dans la capitale. Les loyers pratiqués dans la capitale poussent de plus en plus de locataires (étudiants et CDI) à se tourner vers ce mode de location ou vers des petites surfaces », explique Nicolas Goyet, Président de Flatlooker.

Des locataires assez jeunes

A Paris, la part de budget allouée au logement est de 35,8% en moyenne, avec un salaire net médian de 2 600 €. L’âge médian des locataires parisiens est de 28 ans.

« À cause des loyers élevés, les Parisiens consacrent plus d’un tiers de leur budget au loyer. C’est plus que dans la plupart des grandes villes françaises. À noter que Paris est une ville prisée par les étudiants, ils sont plus de 650 000 chaque année », précise Nicolas Goyet

Un turn-over à moins de 50 km

Dernier enseignement de l’étude : à Paris plus de la moitié des locataires (58%) sont des personnes qui résidaient initialement à moins de 50 km de leur nouveau logement, tandis que 38% des locataires résidaient à plus de 200 km de la capitale.

« La règle de 1 mois de préavis dans les zones tendues comme Paris (vs 3 mois dans le reste de la France) permet aux locataires de déménager facilement en cas de changement de situation personnelle ou professionnelle », conclut Nicolas Goyet

Voir les commentaires
Je soutiens MySweet'Immo