Dominique Boussuge (Institut International des Experts) : Pathologies du bâtiment, les fissures

Mon Podcast Immo reçoit Dominique Boussuge, Présidente de l’Institut International des Experts.

Dominique Boussuge est experte technique et scientifique en ouvrages bâtis et ouvrages d’arts et pathologiste internationale. Elle aborde aujourd’hui les fissures structurelles pouvant entraîner l’instabilité d’un ouvrage, qu’il faut donc surveiller avec soin dans un immeuble ou une maison, au micro de Mon Podcast Immo.

Mon Podcast Immo : Quelles sont les trois types de fissures auxquelles prêter attention ? 

Dominique Boussuge : Pour connaître l’instabilité de l’ouvrage, c’est la forme de la fissure qui nous alerte. Il existe des microfissures, des fissures et des lézardes. La microfissure, a une ouverture inférieure à 0,2mm ; la fissure a une ouverture entre 0,2 et 2mm ; et chez la lézarde, elle est supérieure à 2mm. 

Mon Podcast Immo : La microfissure n’est finalement pas si grave ? 

Dominique Boussuge : Elle peut le devenir. Cela dépend de sa forme. Si l’on est sur une structure avec des ouvrages rectangulaires, cela signifie que le bâti est construit en brique ou en parpaing, si la microfissure est en escalier elle peut être amenée à devenir une lézarde. Il faut vraiment faire attention à la forme. 

Mon Podcast Immo : La fissure prévaut-elle une dilatation des matériaux ? 

Dominique Boussuge : Ça va dépendre de sa forme. Si elle est en escalier à 45 degré c’est structurel, si elle est horizontale, cela va être de la dilatation des matériaux. La forme va vraiment être déterminante. 

La lézarde touche la structure donc elles sont toutes structurelles. 

Mon Podcast Immo : Ces fissures sont-elles différentes en fonction du type de bâti ? 

Dominique Boussuge : Quand on a des ouvrages construits de manière rectangulaires, c’est-à-dire en brique ou en parpaing, tout ce qui va être structurel donc dangereux va être en escalier à 45°. Quand on est sur une construction en béton cela va être du vertical et quand on est sur de la pierre cela va être en serpent du sol à la toiture. 

Mon Podcast Immo : Avant achat, recommandez-vous de faire appel à un professionnel pour s’entretenir sur la qualité du bâti ? 

Dominique Boussuge : Tout d’abord, il faut que agences immobilières se forment en pathologie du bâti, je traverse déjà la France à travers plusieurs réseaux pour les former. Ils auront ainsi cette reconnaissance des fissures. Plusieurs experts font le tour de France pour expertiser les bâtis. Il y a quand même 15 ans que je demande au gouvernement de rendre obligatoire le diagnostic structure ce qui déchargerait la responsabilité des agents immobiliers. Depuis le 1er janvier 2022, les expert Vauban font des diagnostics des structures pour les agences immobilières. 

Mon Podcast Immo : Il n’est pas toujours évident pour un agent immobilier de reconnaître ces fissures, comment ne pas se tromper ? 

Dominique Boussuge : Effectivement, ce n’est pas évident, c’est pour ça que la formation en pathologie du bâtiment est là pour leur apprendre à reconnaître les fissures en bâtiment structurelles et dangereuses. 

Mon Podcast Immo : Pourquoi n’obtenez-vous pas de réponse positive quant à l’obligation d’établir un diagnostic structurel ?

Dominique Boussuge : C’est le combat de toute une vie de rendre obligatoire ce diagnostic structure. Je pense que nous sommes à l’ère de la thermique du bâti et que le gouvernement a commencé à s’intéresser à la structure au moment des effondrements à Marseille. Auparavant mes courriers auprès de l’État obtenaient des réponses mais cela n’avançait pas. Et là les dernières réponses c’est qu’ils s’acheminent vers ce renforcement. Hier encore à Paris, j’ai rencontré un député qui va travailler sur ce projet de loi. 

Mon Podcast Immo est un podcast quotidien et indépendant, produit par MySweetImmo.com. Pour le soutenir, abonnez-vous et laissez des étoiles ou des commentaires sur votre plate-forme de podcast préférée.
Voir les commentaires
Je soutiens MySweet'Immo