Immobilier Léman : Barnes Léman réalise une vente record à plus de 30 millions d’euros

BARNES Léman vient de réaliser la vente d’une propriété à plus de 30 millions d’euros. Un dossier exceptionnel, mené en collaboration avec le cabinet parisien d’avocats COHEN AMIR-ASLANI.

© DR. Barnes Leman _ à gauche: Thibault Favre, Consultant en immobilier de prestige chez BARNES Léman _ au centre: Ségolène Dugué, Directrice générale du cabinet d’avocats COHEN AMIR-ASLANI _ à droite: Gérald Châtel, Directeur associé de BARNES Lyon-Léman

 0
Temps de lecture estimé : 3 min

Appartenant à un industriel français, la propriété a été présentée en 2021 par Thibault Favre. Consultant en immobilier de prestige chez BARNES Léman. Il en a parlé à des clients étrangers qui ont tout de suite manifesté leur intérêt pour ce bien.

Commence alors une négociation constructive avec Ségolène Dugué, Directrice Générale du cabinet d’avocats Cohen Amir-Aslani, à Paris 8ème. Cette dernière confirme que ses clients ont en effet eu un coup de cœur pour cette propriété. 

« Nous nous sommes assez vite mis d’accord sur un prix de principe, supérieur à 30 millions d’euros, explique Ségolène Dugué. La difficulté a été de définir ce qu’englobait exactement ce prix, tout en nous assurant de la valeur vénale du bien via une expertise. Ce qui aurait pu être une négociation difficile s’est avérée être une relation parfaitement constructive, grâce notamment à l’écoute dont nous avons bénéficié auprès de Thibault Favre de BARNES Léman ».

Un domaine d’exception transmis en quelques mois seulement

Acheteurs et vendeurs étaient mus par la même volonté d’aboutir à un accord équilibré. Ainsi, la promesse de vente a pu être signée en seulement six semaines. Un délai record pour une vente record !

Cette transaction menée par le bureau BARNES Léman est en effet la plus importante de la région jamais conclue entre particuliers et portant sur une résidence privée. La signature définitive a eu lieu en début d’année, soit un délai bien maîtrisé, soulignent les deux parties. BARNES Lyon-Léman et le cabinet d’avocats Cohen Amir-Aslani ont en effet coordonné leurs efforts. Et ce pour faire aboutir cette vente sans créer de point de blocage. Chacun protégeant au mieux les intérêts de son client.

Gérald Châtel souligne que « la complexité, d’une telle transaction, a porté notamment sur le fait que l’acquéreur désirait reprendre l’ensemble des éléments de décoration et de mobilier ».

Un seuil de prix qui symbolise le rôle de valeur refuge de l’immobilier de prestige

L’aspect affectif a tenu une place considérable dans cette vente. D’un côté, entre un vendeur ayant conçu de A à Z une propriété et de l’autre des acheteurs tombés amoureux du site et de son environnement. 

« C’est la première fois que mon client achète un bien clés en main sans rien vouloir changer, poursuit Ségolène Dugué. Son niveau d’exigence est pourtant très élevé. Sans l’ouverture d’esprit et le professionnalisme de Thibault Favre, l’affaire eût été beaucoup plus compliquée à mener à bien. ». Ce dernier ajoute : « qu’il s’agit bien, ici, d’une collaboration constructive fondée sur la disponibilité et le professionnalisme dont a fait preuve Ségolène Dugué. »

« Avec le concours de BARNES Léman, la région d’Evian confirme être une destination exclusive pour la clientèle internationale. » conclut Gérald Châtel. Les ventes supérieures à 20 millions d’euros sont assez fréquentes, notamment pour des chalets d’exception dans les Alpes ou des appartements et hôtels particuliers situés dans les plus grandes capitales internationales. Mais c’est la première fois que la barre des 30 millions d’euros est franchie dans la région. Un seuil symbolique qui confirme à quel point l’immobilier de prestige est devenu le placement de référence des investisseurs fortunés.

Cette vente porte sur une propriété absolument hors norme, datant du début du XXe siècle. Elle a été entièrement restaurée et réaménagée. D’une superficie habitable de plus de 1 200 m2, cette résidence privée nichée dans un parc de plusieurs hectares dispose de 200 mètres de front de lac avec un port privé
Gérald Châtel, directeur associé de BARNES Lyon-Léman