Voitures électriques : Accélérer le déploiement des bornes de recharge dans les copropriétés

borne électrique - MySweet'immo
© adobestock

Suite au dernier rapport du GIEC et au souhait de la France à accélérer l’électrification de son parc automobile pour répondre à l’urgence climatique, accélérer le déploiement des bornes dans les copropriétés paraît être une bonne solution. Explications.

+62 %, c’est la hausse des ventes de véhicules électriques et hybrides rechargeables en 2021 ; et d’ici 10 ans, on estime qu’1 voiture vendue sur 3 sera électrique (Source : Avere). Alors qu’ils offriraient, selon le dernier rapport du GIEC, le plus grand potentiel de décarbonation des transports terrestres grâce à une électricité décarbonée et que la France souhaite accélérer l’électrification de son parc automobile pour répondre à l’urgence climatique, la disponibilité de bornes de recharge reste une problématique centrale.

La rareté des bornes de recharge dans le parc immobilier, un frein au développement du véhicule électrique

Si les nouveaux bâtiments résidentiels neufs (date du dépôt de permis de construire dépassant le 11 mars 2021) ont désormais l’obligation de pré-équiper l’ensemble des places de stationnement si le parking compte au moins 10 places, le parc existant est largement sous-dimensionné pour accompagner cette transition : 2/3 des Français estiment que la rareté des bornes de recharge constitue le frein principal au développement du véhicule électrique (Source : étude OpinionWay pour Engie, 2022).

« Le gouvernement ambitionne d’atteindre un million de véhicules électriques et hybrides rechargeables en circulation d’ici fin 2022. 90% des recharges étant aujourd’hui effectuées à domicile quand une place est disponible, cette accélération ne pourra se concrétiser sans un déploiement massif de bornes de recharges dans l’habitat collectif qui héberge près d’1 Français sur 2. » explique Delphine Merle, cofondatrice de White Bird.

Les syndics de copropriété ont un rôle clé dans le déploiement d’IRVE

Amenée à devenir un élément de valorisation d’un bien immobilier, étant donné que 90% des conducteurs rechargent leur véhicule à domicile, l’intérêt d’une telle installation ne se discute plus alors que seuls 7% des personnes résidant en immeuble collectif y ont accès au sein de leur copropriété (Source : étude Ifop pour Zeplug, 2019).

Dans ce contexte, pour Delphine Merle, les professionnels de l’immobilier, syndics de copropriété en tête, ont un rôle clé à jouer pour accélérer le déploiement d’’infrastructures de recharge pour véhicules électriques (IRVE) au sein des 450 000 copropriétés qui maillent le territoire.

« Choix entre bornes individuelles ou collectives, bon exercice du droit à la prise, accompagnement dans la sélection des offres les plus adaptées à chaque copropriété, suivi des travaux, informations sur les aides disponibles : les syndics sont des facilitateurs de la transition électrique des copropriétés. Sans compter qu’il est fort à parier que la mise à disposition de bornes de recharge deviendra dans les années à venir un critère déterminant que futurs acquéreurs ou locataires prendront en compte au moment de choisir leur nouveau logement. Un plus serviciel qui valorisera encore un peu plus l’immeuble. » ajoute Delphine Merle.

Voir les commentaires
Je soutiens MySweet'Immo