Gouvernement Borne : Les promoteurs déçus de l’absence d’un ministère du Logement

construction

© adobestock

La Fédération des Promoteurs Immobiliers (FPI) regrette que le logement ne bénéficie pas d’un ministère de plein exercice.

La Fédération des Promoteurs Immobiliers (FPI) prend acte de la composition du Gouvernement annoncée ce jour. Elle adresse ses vœux de réussite aux ministres. Elle regrette fortement que le logement, premier poste de dépenses des ménages, ne bénéficie pas d’un ministère de plein exercice demandé par l’ensemble de la filière immobilière et la FPI en particulier. De plus, le logement n’apparait dans aucun intitulé des ministères annoncés.

« Après avoir été le grand oublié de la campagne électorale, nous refuserons fermement qu’il soit l’oublié du quinquennat ! Il s’agit d’un bien essentiel pour chacun de nos concitoyens, explique Pascal Boulanger, président de la FPI. L’ajustement qui interviendra à l’issue des législatives devra impérativement corriger cette position. Nul ne pourra nous faire le reproche de ne pas avoir suffisamment alerté sur le risque majeur d’une véritable et profonde crise du logement. »

Il y a un combat politique fondamental à mener pour les Français: permettre à chacun, à chaque étape de sa vie, de se loger dignement. Il est pour cela absolument indispensable de relancer rapidement et efficacement une offre de logements collectifs neufs, accessibles, sobres en consommation d’espace et aux performances environnementales remarquables, en complément de la nécessaire rénovation du parc ancien.

Les élus locaux détenant le pouvoir de délivrer les autorisations de construire, la FPI attend de l’Etat qu’il porte un message politique fort auprès des maires.

Pour Pascal Boulanger, président de la FPI, « le Ministre de l’Intérieur et son ministre délégué aux Collectivités territoriales, eux-mêmes issus des territoires, ont la capacité de mobiliser efficacement les élus locaux afin de relancer la construction de logements. Les maires ont besoin du soutien politique et financier de l’Etat pour agir ».

L’Etat devra par ailleurs concilier deux impératifs, sociétal et environnemental: construire suffisamment, pour tous et abordable dans un contexte de sobriété foncière et de transition bas carbone.

Pour Pascal Boulanger, président de la FPI, « les promoteurs immobiliers de la FPI, par la qualité de leurs réalisations et les innovations qu’ils mettent en œuvre au service de leurs acquéreurs, démontrent chaque jour les nombreux atouts du logement neuf pour relever les défis de sobriété foncière et transition bas carbone et répondre aux besoins des Français ».

Déçue par l’absence du logement dans le 1er Gouvernement, la FPI sera vigilante, combative auprès du nouvel exécutif et porteuse de propositions audacieuses. Elle se tient dès à présent à la disposition des ministres pour apporter des solutions efficaces et rapides : le pouvoir d’habiter est une priorité non négociable pour les Français

Voir les commentaires
Je soutiens MySweet'Immo