Thierry Vignal (Masteos) : Investir en Belgique

Mon Podcast Immo reçoit Thierry Vignal, président de Masteos au micro d’Ariane Artinian

Thierry Vignal, président de Masteos est l’invité Mon Podcast Immo d’Ariane Artinian. Après l’Espagne et le Portugal, il fait le point sur les opportunités d’investissement immobilier en Belgique. Son tiercé gagnant des villes où investir avec rentabilités locatives supérieures à 4%? Bruxelles, Anvers et Gand.

6 choses à savoir avant d‘investir en Belgique

  • On dit “Avoir une brique dans le ventre” : Voilà une expression belge à connaître ! Elle signifie que les belges ont un véritable amour de la pierre.
  • On dit aussi “Frais d’actes d’achat” : Pour parler des “frais de notaire”, et ces derniers représentent en moyenne 15% du prix de vente. Un bien en vente pour 200K€ à Bruxelles coûtera en réalité 230K€.
  • Si vous êtes français, mieux vaut emprunter en France : Pour un français sans résidence ou patrimoine en Belgique, il sera bien plus simple de passer par une banque française.
  • Le “délai de rétractation” n’existe pas : Rassurez-vous, on peut bien sûr se protéger en insérant des clauses suspensives dans notre offre d’achat et dans le compromis de vente.
  • La banque belge finance 65% du prix total d’achat tous frais inclus : Contre 85% pour une banque française. Eh oui, si la banque belge finance 80% du prix du bien, elle ne prend pas en charge les frais d’actes d’achat (15%). Ainsi, un bien acheté 300K€, sera financé à hauteur de 261K€ en France contre 228K€ en Belgique.
  • La Belgique a 3 langues officielles : Le Nord (la Flandre) parle le néerlandais, le Sud (la Wallonie) parle le français, et une toute petite région à l’Est parle l’allemand (moins d’1% de la population).
Voir les commentaires
Je soutiens MySweet'Immo