Immobilier de prestige Bretagne : L’offre se raréfie, la région est victime de son succès

Biens de caractère, authentiques ou d’exception… Focus sur l’immobilier de prestige en Bretagne avec Mercure Forbes Global Properties.

Maison en pierre en Bretagne

© adobestock

Avec une demande supérieure à l’offre, la Bretagne reste tout de même une région accessible

 0
Temps de lecture estimé : 6 min

Le groupe immobilier Mercure, spécialisé dans les biens de caractère, authentiques ou d’exception, revient sur le marché immobilier de prestige en Bretagne, secteur très prisé par les Français, notamment les Franciliens, depuis le 1er confinement, pour le 1er semestre 2022 et livre ses perspectives pour la fin de l’année.

Un prix de vente moyen de biens de prestige ? 867 000 €

Durant le premier semestre 2022, le groupe immobilier Mercure Bretagne a exclusivement vendu des manoirs ou châteaux. Le prix moyen des biens vendus était de 867 000 € tandis que le prix moyen de ce type de biens actuellement en vente est de 1 235 000 €. Pour des maisons contemporaines, il se situe à 578 000 €.

Jeunes couple, familles nombreuses ou recomposées

Les acquéreurs sont, pour la plupart, des jeunes couples trentenaires, mariés et en activité. Ils sont généralement cadres et passionnés par le patrimoine architectural. L’agence a aussi aidé des familles nombreuses ou recomposées cherchant une grande demeure afin d’y accueillir toute leur famille.

L’agence Mercure Bretagne a également constaté un retour des bretons à leurs origines qui, après avoir quitté la région pour des raisons professionnelles, souhaitent s’y installer durablement. De plus en plus de sudistes cherchent aussi à s’installer dans cette région qui dispose d’un climat moins chaud et plus agréable à vivre quotidiennement.

Des investisseurs nombreux sur le secteur

Les investisseurs se font également de plus en plus nombreux, craignant pour leurs épargnes bancaires. Les clients étrangers représentant, quant à eux, 30% de la clientèle du groupe immobilier Mercure en Bretagne. Ils sont généralement intéressés par un projet hôtelier touristique et sont originaire d’Allemagne, des pays Scandinaves, d’Angleterre ou de Belgique.

Un stock de en baisse

Victime de son succès, la région Bretagne rencontre une pénurie généralisée de biens dans le secteur entre Rennes et Vannes ainsi que sur la côte Est du Morbihan.

Dans les départements du Finistère et des Côtes d’Armor l’offre est également insuffisante comparée à une demande grandissante.

La forte pression du marché entretient cette pénurie qui engendre un report de la demande sur des biens de caractère, avec comme principaux critères le calme, un jardin, et un potentiel caractéristique de l’ancien. Cela engendre également la surévaluation des biens plus standards.

Les mises en ventes dans le cadre des indivisions et des successions continuent d’alimenter le marché, faute de pouvoir les conserver compte tenu des prix.

Des acheteurs de plus en plus exigeants

Le volume des ventes est resté sable pour le premier semestre 2022. Les clients sont de plus en plus exigeants, recherchant des biens sans voisinage, avec de l’espace et de la tranquillité, conjugué à des envies d’autonomie. Ils cherchent alors plutôt à s’installer en campagne, mais tout de même proche de la mer et à proximité de transports collectifs (gare TGV ou aéroport). Ils souhaitent également des services accessibles.

La demande de biens sans travaux a augmenté compte tenu du contexte de hausse des prix des matériaux et des disponibilités. Les clients ont fait part de beaucoup de prudence compte tenu du contexte électoral pouvant influer sur la fiscalité.

Perspectives du marché pour le second semestre 2022 et l’année 2023

Avec une demande supérieure à l’offre, la Bretagne reste tout de même une région accessible. Cependant, aussi bien côté vendeurs qu’acquéreurs, le contexte géopolitique et économique pourrait peser sur le marché au second semestre 2022 et premier semestre 2023.

Les belles pièces, évaluées à plus d’un million d’euros et entrant dans le marché du luxe, résisteront à cette période. La prudence semble être de mise pour les 12 prochains mois.

Le critère n°1 des acquéreurs : le confort

Les acquéreurs de biens patrimoniaux s’y installent généralement en résidence principale ou mi-principale. Le critère recherché est donc celui du confort avant tout : un environnement dans lequel on se sent bien, un cocon protecteur. Les biens recherchés doivent généralement être dans un environnement calme, sans voisinage, mais tout de même à proximité des transports et de services. Les biens patrimoniaux sont surtout recherché pour leur authenticité.

Un bien restauré doit avoir conservé son caractère. Cela est notamment dû à un retour des bretons à leurs sources, qui cherchent dans leur future demeure une identité, des traditions et surtout une âme.

3 biens en vente ou vendus en Bretagne

Manoir de 5 chambres aux abords de Rennes : à vendre : 892 500 €

Cette belle demeure aux abords de Rennes offre un cadre de vie agréable grâce à ses six chambres ayant chacune une salle de bain privative. Construite selon le modèle d’un authentique manoir avec ses deux tours, cette propriété comporte également de vastes pièces de réception, qui lui confèrent un cachet unique. Avec ou sans travaux de rafraîchissement, elle apparaît comme la demeure familiale idéale, pour concilier un mode de vie paisible et une proximité avec la métropole rennaise.

Entouré d’un terrain de 3,7 hectares et situé au bout d’une longue avenue arborée, ce manoir possède une vue imprenable sur la campagne. Un parc, un verger et de grands prés composent la surface extérieure. Des garages, des caves et des boxes complètent ce bien unique.

Ensemble de bâtiments en pierre en pleine campagne : à vendre 472 000 €

Situé dans le calme et la plénitude de la campagne, ce manoir datant du XVIIème siècle n’est pas pour
autant isolé : les commerces, écoles, services et la gare sont accessibles en 15 minutes. La propriété est composée d’un manoir de 180 m² et d’une deuxième habitation de 90 m². Au sein du manoir, quatre chambres et deux bureaux permettent de s’adapter à un mode de vie familial. Entouré d’un terrain arboré d’un hectare, cet ensemble s’accompagne d’un hangar, d’un puits, d’un poulailler et d’un chalet.

Vendu : propriété équestre située proche de Rennes

Cette propriété équestre située proche de Rennes est un véritable havre de paix : les pierres apparentes, les colombages et la vue dégagée sur la campagne ajoutent du cachet à l’endroit. La maison principale, entièrement restaurée, offre sur 300 m² des pièces de vie spacieuses, et quatre chambres. A cela s’ajoutent trois dépendances en pierre, mais également une écurie, une carrière en sable, ou encore des paddocks. Cette maison de caractère, aussi bien confortable que modernisée, a un fort potentiel de développement et toutes les infrastructures équestres nécessaires. Entourée de près de dix hectares de prairies, elle reste proche des commodités : une gare, reliant Rennes en vingt minutes, est accessible à pied.

Les données ci-dessus émanent d’une étude réalisées par le groupe immobilier Mercure portant sur le bilan de l’immobilier de prestige au 1er semestre 2022 et les perspectives pour la fin de l’année et pour 2023.