Immobilier de prestige Paris : Les biens zéro défauts partent rapidement à des prix élevés

Le groupe Mercure Forbes Global Properties dresse le bilan du marché immobilier de prestige à Paris au premier semestre.

© adobestock

 0
Temps de lecture estimé : 6 min

Le groupe immobilier Mercure, spécialisé dans les biens de caractère, authentiques ou d’exception, revient sur le marché de immobilier de prestige à Paris. Au cours du pemi

Prix de vente moyen d’un bien de luxe à Paris : 1 750 000 €

Le prix moyen des biens de vendus par le groupe immobilier Mercure, à Paris, se situe est de l’ordre de 1 750 000 € ; ce montant est en ligne avec la valeur moyenne des biens actuellement en stock.

Les acquéreurs ? Des cadres sup, des dirigeants, 5% d’étrangers

Compte tenu de la diversité et du nombre de biens à vendre dans la capitale, le panel des acquéreurs parisiens est assez hétéroclite. Il est difficile de dresser une typologie des acquéreurs puisque ces derniers présentent systématiquement des profils différents d’une vente à l’autre. Néanmoins, le niveau actuel des prix et le positionnement sur le marché des biens de prestige concentrent parmi ses acquéreurs des cadres supérieurs ou dirigeants, dans la tranche d’âge 35-65 ans.

Les acquéreurs sont autant des seniors que des jeunes actifs, avec quelques primo-accédants, bien qu’ils soient en petit nombre. D’une manière générale, les catégories socioprofessionnelles les plus favorisées sont les plus représentées parmi les acquéreurs. Nonobstant cette relative hétérogénéité de profils, il est possible de mettre en exergue un certain type de profil, notamment celui des étrangers, particulièrement américains, qui commencent à réinvestir en nombre le marché. Parmi les acquéreurs étrangers, de nombreux Moyen-Orientaux, mais également des argentins, des égyptiens, etc. Cependant, la part des acquéreurs étrangers ne représente qu’environ 5% des acquéreurs.

Un marché immobilier à deux vitesses

Le marché immobilier de luxe et de prestige se caractérise par un dynamisme important, bien qu’il soit à deux vitesses. En effet, le marché milieu de gamme subit un léger ralentissement puisqu’il s’est vu davantage impacter par les faits économiques que sont la légère remontée des taux d’intérêt ainsi que l’inflation. Malgré ces pertes économiques intermittentes, ces tendances ont un impact assez léger. C’est-à-dire qu’immédiatement après la mise en vente d’un bien à son prix, il se trouve que se pressent foule d’acquéreurs. À cet égard, un nouveau bien peut être sollicité par une centaine d’appels le jour de sa mise en vente, ce qui témoigne de nombreux acquéreurs présents sur le marché.

À l’inverse, le marché très haut de gamme, qui se situe à plus de 3 millions d’euros, est un marché incroyablement actif avec d’importants budgets, provenant d’acquéreurs français ou étrangers. Cependant, puisque ces budgets à hauteur 5 ou 6 millions sont désormais monnaie courante, cela entraîne une plus grande part de clients exigeants. Or, il existe relativement peu de biens de grande qualité sur le marché, ce qui le rend extrêmement concurrentiel. Dès lors, aussitôt qu’un bien exceptionnel est mis en vente, celui-ci peut être vendu en une visite.

En somme, le marché est à plusieurs vitesses avec d’un côté, les biens « zéro défaut » qui se vendent encore à un prix plutôt élevé et assez rapidement, et de l’autre les biens plus « classiques » qui nécessitent plus de temps à la vente et qui peuvent être négociés.

Dans le 7ème arrondissement l’arrivée de nouveaux clients suite au Brexit alimente la demande d’ appartements de 4-5 chambres d’une surface d’environ 300 m², alors même que les prix sont devenus relativement inaccessibles pour une clientèle moyenne de gamme.

Les grandes fortunes disposent de liquidités à investir dans la pierre

Le secteur du luxe n’étant pas impacté par la crise, les acquéreurs sont d’emblée positionnés à l’achat et réactifs à la mise sur le marché des biens d’exception. Nous pouvons attendre du marché qu’il continue sur sa lancée jusqu’à la fin de l’année. Pour 2023, cela dépend de ce qui va advenir quant à la situation économico-politique. Les conséquences de la guerre en Ukraine pourraient entraîner une grave crise au niveau européen.

Aujourd’hui, les grandes fortunes disposent de liquidités les incitant à investir dans la pierre. Cette conjoncture est donc en faveur du marché, mais cela peut changer si une grande crise économique advient. Cependant, le marché immobilier ne s’est plus mal porté depuis de grandes baisses en 2012-2013.

Depuis, celui-ci n’a cessé de croître et ce, malgré l’arrêt des transactions lors des confinements, puisque cet événement l’a fait reprendre de plus belle ensuite. Les perspectives de ventes sont donc orientées à la hausse, avec notamment de nombreuses propriétés d’excellence en stock ou à venir très prochainement.

2 biens immobiliers à vendre ou vendus à Paris

Appartement de 5 pièces Rive Gauche à vendre  2 295 000 €

Situé au cœur du Carré Rive Gauche, au sein d’un bel immeuble 1830, cet appartement de 5 pièces à rénover entièrement, d’une superficie de 134 m² Carrez, dont 136 m² au sol, vous séduira par son potentiel. Au 4ème étage desservi par ascenseur, seul sur le palier, il bénéficie d’une belle lumière traversante, et d’un calme absolu.

Il se compose d’une belle entrée ouvrant sur un salon, une salle à manger, une cuisine. On accède à la partie nuit dans laquelle se trouve une belle suite parentale dotée d’une grande salle de bains lumineuse grâce à ses deux fenêtres, une 2ème chambre de belle taille, sa salle de bains et son dressing, ainsi qu’une buanderie. Une cave complète ce bien de charme ancien et de grand standing.

Vendu 2 205 000 € : appartement de 126 m² dans le 7ème arrondissement de Paris

Cet élégant appartement de 126 m² est situé au troisième étage d’un élégant immeuble datant de 1910 dans le 7ème arrondissement. Il s’agit d’un superbe appartement composé d’une galerie d’entrée, d’une grande réception comprenant un salon et une salle à manger avec un large bow-window, parquet et cheminée, trois chambres à coucher avec chacune de grands placards, deux salles de bains, deux toilettes ainsi qu’une cuisine avec porte de service. L’appartement comprend en annexe une cave pour le stockage. II s’agit d’un bien en excellent état, jouissant de belles proportions avec des plafonds à 3 mètres de hauteur, lumineux et calme, le tout dans un excellent emplacement à proximité du Champ de Mars, de la Tour Eiffel et de la Seine.

Les données ci-dessus émanent d’une étude réalisées par le groupe immobilier Mercure portant sur le bilan de l’immobilier de prestige au 1er semestre 2022 et les perspectives pour la fin de l’année et pour 2023.