Immobilier de luxe : Nantes et Paris 20ème en tête des marchés les plus dynamiques

Quelles sont les dynamiques de prix en région et en Ile-de-France dans les villes traditionnelles du luxe ? Coldwell Banker et PriceHubble répondent aujourd’hui à l’ensemble de ces questions.

Nantes

© adobestock

Nantes et le 20ème arrondissement parisien les plus dynamiques au premier semestre 2022

 0
Temps de lecture estimé : 5 min

Cap Ferret, Arcachon, Biarritz… L’Atlantic Riviera poursuit sa forte dynamique

La côte Atlantique montre une très forte dynamique des prix de l’immobilier de luxe. Le bassin d’Arcachon affichait déjà en 2021 une hausse des prix, qui continue de s’accélérer. Lège-Cap-Ferret est la ville en France qui enregistre la plus forte augmentation des prix en ce début 2022 avec +24,7% à 22 448€. A Arcachon, le prix de l’immobilier de luxe progresse de 10,3% pour atteindre 12 689 €/m2. A Bordeaux, l’immobilier de luxe commence à marquer le pas avec une hausse plus légère que sur le bassin (+3,2%).

Biarritz s’impose comme la nouvelle Californie. Entre mer et montagne, la capitale du surf jouit d’un cadre de vie idyllique et d’une image cool, jeune et dynamique, attirant une clientèle tant nationale qu’internationale. Le prix de l’immobilier de luxe affiche une hausse de 13,6% à 13 636 €/m2. Plus de 31% des biens à vendre dépassent le million d’euros à Biarritz. La part des biens de luxe sur le marché a doublé en 3 ans.

Les villes de Nantes et La Baule suivent la même tendance haussière, avec une progression des prix au m2 respectivement de 7,7% et 5%. Désormais, près de 10% des biens à vendre dépassent le million d’euros. C’est une progression de 145% du marché. Dynamique artificielle des prix

« A Nantes l’offre ne rencontre plus aussi bien la demande, avec des prix qui progressent fortement et des acquéreurs, principalement jeunes actifs, confrontés à la hausse des taux du crédit », précise Laurent Demeure, Président & CEO de Coldwell Banker Europa Realty.

Ouest Parisien : Forte hausse des prix à Boulogne-Billancourt

C’est à Boulogne-Billancourt que les prix de l’immobilier de luxe progressent le plus fortement en ce début 2022, avec une hausse de 8%, contre 3% en 2021. Le m2 dépasse désormais nettement les 14 000€.

« A Boulogne-Billancourt, le marché de l’immobilier de luxe, situé au Nord de la ville, est en pénurie de biens à vendre, et nous avons toujours une très forte demande pour ces maisons historiques avec jardin. Boulogne-Billancourt est aujourd’hui la ville la plus recherchée en proche banlieue par les Parisiens », analyse Laurent Demeure.

À Neuilly-sur-Seine et Saint-Germain-en-Laye, la tendance haussière ralentie. Pour les biens de luxe, le m2 progresse respectivement de 2,8% (vs 7,8% en 2021) et 1,3% (vs 8,1%). L’immobilier de luxe à Neuilly-sur-Seine se stabilise à des prix supérieurs à Paris.

+17% sur les prix dans le 20e à Paris

Dans la capitale, les prix de l’immobilier de luxe marquent un ralentissement, notamment dans certains arrondissements traditionnels du luxe comme le 7e (-2,5%) ou le 8e (-1,3%). Dans le centre de Paris, les 2e et 4e arrondissements ont une très forte dynamique (+8,9% et +9,1%), alors que les 1er et 3e stagnent (+0,14% et +0,3%).

Surprise de ce premier semestre 2022 : le 20e arrondissement explose comme destination pour l’immobilier de luxe dans la capitale. C’est d’ailleurs l’arrondissement parisien où les prix de l’immobilier de luxe ont le plus augmenté (+17%), et les volumes de biens sur le marché  également : les biens mis en vente à un prix supérieur à 1 million d’euros connaît une augmentation très importante de +42,9%.

« L’analyse des données en temps réel nous montre ici pour l’immobilier de luxe comme pour l’ensemble des biens mis sur le marché une très forte tendance haussière dans le 20ème : mais là où les prix au mètre carré médians n’augmentent que de 7%, cette augmentation est plus de deux fois plus forte pour le biens de luxe (+17%) au premier semestre 2022. Des quartiers comme Charonne ou Place de la Réunion, qui connaissaient déjà les faveurs des jeunes actifs, portent aujourd’hui l’intérêt d’un nouveau type de clientèle pour cet arrondissement jusqu’ici populaire », explique Loeiz Bourdic Directeur de PriceHubble France

Une belle progression dans les 15e et 17e

Les 15e et 17e voient les prix de l’immobilier de luxe progresser fortement par rapport au reste de la capitale, respectivement +5,3% et 3,9%. Ils bénéficient du report des 7e et 16e voisins en offrant de meilleures perspectives d’augmentation des prix, donc des plus-values.

« Paris est dans une phase de transition entre des arrondissements qui progressent rapidement (20e, 15e, 17e) sous l’impulsion des achats des millenials, et les arrondissements historiques du luxe (8e, 16e, 7e) qui peinent encore suite aux nombreux départs des familles de la capitale et à la progressivité du retour de la clientèle internationale (Américains, Européens) », ajoute Laurent Demeure.

Sur l’ensemble de la capitale, le prix au m² de l’immobilier de luxe est de 17 726 €. Il dépasse les 20 000 €/m² dans les 6e, 7e, 8e, et 4e. Les 10e, 11e, 12e, 13e et 19e sont nettement en-deçà.

« Il est important pour nous d’analyser l’évolution du marché de l’immobilier de luxe en temps réel, en complément des analyses des biens vendus qui ne nous parviennent que 3 à 6 mois après les offres d’achat. Ces données nous confirment les tendances que nous percevons dans les territoires avec nos agences », conclut Laurent Demeure.

*Les “biens de luxe” analysés dans la présente étude sont définis par deux critères : ceux dont le prix est supérieur à 1 million d’euros, et ceux dont le prix relève des 10% des biens les plus chers dans la ville considérée. Le premier critère a été utilisé pour suivre le volume des biens mis en vente, le second pour analyser les évolutions et les dynamiques de prix.

**PriceHubble a analysé toutes les annonces répondant à ces critères postées en ligne entre le 1er janvier le 23 juin 2022, sur les principaux portails immobiliers pour les particuliers et les professionnels, pour évaluer en temps réel les dynamiques en cours sur le marché apparent. Au total 21 359 annonces publiées en ligne ont été analysées pour le premier semestre 2022, dont 7 593 pour Paris.

A Nantes l’offre ne rencontre plus aussi bien la demande, avec des prix qui progressent fortement et des acquéreurs, principalement jeunes actifs, confrontés à la hausse des taux du crédit.
Laurent Demeure, Président & CEO de Coldwell Banker Europa Realty