« La cohabitation intergénérationnelle, une solution pour les jeunes et une source de revenus pour les seniors »

Justine Renaudet, co-fondatrice de Colette, la startup de la colocation intergénérationnelle, veut apporter une solution solidaire au problème de l’inflation et de la baisse du pouvoir d’achat.

Justine Renaudet, co-fondatrice de Colette

© DR.Colette

Justine Renaudet, co-fondatrice de Colette

 0
Temps de lecture estimé : 2 min

Avec l’inflation, le pouvoir d’achat des étudiants ne cesse de diminuer alors que leurs dépenses quotidiennes, elles, augmentent. Selon l’UNEF, le coût de la vie étudiante augmente de 6,47% par rapport à l’année dernière. Les jeunes français dépensent 428 euros supplémentaires de plus qu’en 2021.

Inflation et baisse du pouvoir d’achat …

Le principal poste de dépenses ? Le logement représentant 50% de leur budget. Au mois d’août, la plateforme Locservice.fr affirmait que le prix des loyers augmente en moyenne de 1,37% au niveau national et de 2,08% dans les grandes villes.

Coté seniors, sur plus de 17 millions de retraités en France, selon une récente étude d’Opinion Way, une personne âgée de 70 ans et plus sur deux déclare avoir des difficultés financières et 34% d’entre elles se disent inquiètes pour l’avenir. Dans ce contexte, ils sont des milliers d’étudiants et seniors à opter pour la colocation intergénérationnelle, une alternative pour augmenter son pouvoir d’achat mais aussi pallier à la solitude.

Faire face à la hausse de la tension locative des logements étudiants

Depuis plusieurs années, on observe une hausse de la tension locative des logements étudiants, notamment dans les grandes villes de France. Sans surprise, la métropole parisienne reste l’une des villes où ces logements sont les plus chers avec une moyenne de 826 € / mois pour un appartement de moins de 30 m².

La capitale est suivie de près par d’autres grandes villes comme Nice, Lyon et Bordeaux. Avec plus de 2,8 millions d’étudiants sur le territoire, la forte tension locative joue un rôle de levier sur le coût des logements qui représente plus de 69 % des dépenses des étudiants ! Au-delà du coût, 98% d’entre eux affirment que la recherche d’un logement est longue et compliquée ! Les jeunes peinent à trouver des solutions. 

12 jours voire 48 heures pour trouver un logement sur Colette

Chez Colette, nous souhaitons leur apporter une solution différente et solidaire. En moyenne, sur la plateforme, les locataires mettent 12 jours à trouver un logement. Certains le dénichent en 48h ! Également, le prix moyen TTC d’un loyer via Colette est de 586 € par mois à Paris, soit 35% moins cher qu’une location classique pour un studio parisien, 510,50 € à Lyon et 466,5 € à Bordeaux. Tous les logements sont également éligibles aux APLS.

Un complément de revenus pour les seniors

Du côté de nos aînés, ces dernières années ont également grandement impacté leurs retraites. Avec une pension moyenne de 1509 € par mois en France, la colocation intergénérationnelle se présente comme une intéressante alternative humaine et solidaire.