Crédit immobilier : En novembre, sans répit, les taux augmentent !

Sans surprise, la tendance des taux immobiliers est à la hausse. Des majorations de 15, 20, et jusqu’à 55 centimes sont signalées par les partenaires bancaires d’Empruntis.

Taux immobiliers

© adobestock

Sur 20 ans, le taux moyen est à 2,30%.

 0
Temps de lecture estimé : 2 min

Même si cela reste marginal, sur 25 ans, certaines banques affichent des taux à 3%, soit quasiment au niveau du taux d’usure fixé à 3,05% pour les financements de 20 ans et plus. Ce seuil maximum au-delà duquel les banques ne peuvent accorder de prêt sera révisé tout début janvier 2023 et devrait, comme début octobre, détendre un peu le marché.

2,30% sur 20 ans

Pour l’heure sur 20 ans, la durée d’emprunt la plus souvent souscrite, le taux moyen est à 2,30%. Et les meilleurs dossiers peuvent encore obtenir 1,75%. Cela représente une hausse de 40 centimes en un mois sur le taux moyen et de 27 centimes sur le taux mini, destiné aux très bons profils.

Des profils scrutés à la lettre par les banques

Sans répit, la hausse des taux de crédit immobilier continue. Celle des OAT (Obligations Assimilables du Trésor) également. Face à la hausse du coût de l’argent pour eux-mêmes, les organismes bancaires s’interrogent lors de leurs comités de taux plus réguliers.

« Car aujourd’hui de nombreux établissements accordent des crédits immobiliers pas toujours rentables, indique Cécile Roquelaure, directrice des études d’Empruntis. Pour celles qui acceptent encore de vendre à perte, elles ne souhaitent pas le faire pour tous et sont plus sélectives sur les dossiers qu’elles acceptent de financer. Le projet et le profil de l’emprunteur sont regardés avec attention : le niveau de revenus, l’apport, l’épargne résiduelle, tous les critères comptent et les contreparties comme la domiciliation des revenus sont nécessaires.»