Immobilier : Vanessa Benedic (CEO homeloop) remporte le Proptech Sweet Ladies Award 2022 au RENT

Elle a surpris le monde de l’immobilier et de la proptech en rachetant, il y a quelques semaines, le spécialiste français de l’achat instantané, homeloop : c’est l’une des raisons (mais loin d’être la seule) qui vaut à Vanessa Benedic d’être aujourd’hui la lauréate du 2ème Proptech Sweet Ladies Award.

Vanessa Benedic avec le Sweet Award à la main

© adobestock

 0
Temps de lecture estimé : 3 min

L’achat instantané, une conviction pour le groupe Benedic

À la tête de la nouvelle entité d’ibuying (comme « instant buying » ou achat instantané) du groupe immobilier familial, Vanessa Benedic affiche de solides convictions et ambitions : cette activité qui, en France, représente en 2021, 0,01% du marché contre une vente sur dix aux États-Unis, elle y croit. Plus, elle compte faire du rachat d’homeloop (dont le nom sera conservé) un « accélérateur de croissance » pour l’ensemble du groupe Benedic », déjà leader de l’immobilier en Lorraine.
Pour cette diplômée d’école de commerce qui fut aussi un temps notaire, « la reprise d’homeloop permet la rencontre de deux mondes, l’alliage entre l’expertise terrain, l’expertise métier et la tech. Chez Benedic, nous pratiquons tous les métiers de l’immobilier, mais il nous manquait cette expertise tech et de la data, peu souvent présente dans une agence immobilière classique. L’ibuying était la dernière corde qui manquait à notre arc ».

L’histoire commence sur une intuition, étayée par une fine observation du marché, notamment celui outre Atlantique : « Après avoir eu, il y a deux ans, l’opportunité de racheter un office notarial, mon mari Thierry (Benedic, NDLR) et moi nous sommes intéressés à ce concept de vente instantanée venu des États-Unis ; il nous a semblé judicieux de nous lancer et d’envisager cela comme une pierre de plus à l’activité du groupe ».

En attendant de racheter homeloop, elle lance Nilla & Ben

C’est donc fermement convaincue qu’elle entre, il y a un an et demi, en contact avec le dirigeant fondateur d’homeloop, Aurélien Gouttefarde pour discuter d’éventuelles synergies. Mais, celui-ci a
alors d’autres projets. Qu’à cela ne tienne, Vanessa Benedic fait le choix de lancer son propre site de vente instantanée, Nilla & Ben -son premier prénom, Nilla et Ben comme le début de Benedic.

Une dénomination qui se veut refléter les valeurs de la société : la famille, l’histoire, la cohésion des équipes et un joli succès puisque, depuis, le site a acquis une quarantaine d’appartements et revendu une trentaine. « Nous avons trouvé une rentabilité moins d’un an après la création » se félicite sa cofondatrice et CEO.

Et, comme le hasard n’existe pas, l’été dernier, homeloop se rappelle à son souvenir et la décision d’acquérir la startup est entérinée. « L’amour de notre métier et l’envie de se lancer sur ce nouveau créneau étaient toujours présents. Je suis convaincue que l’agence de demain est celle qui va être en mesure de créer la chaîne de valeur la plus importante possible, au service de nos clients. Pouvoir leur proposer un mandat classique, de la vente instantanée, une activité de syndic ou de location, est un vrai plus. L’acquisition d’Homeloop, c’est aussi l’acquisition de compétences nouvelles, l’intégration d’une nouvelle équipe ».

Cohérence, stabilité, rentabilité

L’objectif est pour elle de rendre homeloop rentable, de « ramener de la cohérence et de la stabilité » puis d’étendre, en 2024, son action à l’ensemble du territoire national. L’été de notre lauréate fut donc, notamment avec ce rachat, bien chargé. Mais ce « full time job » comme elle l’appelle ne l’a pas empêchée d’être présente pour sa famille (recomposée) de cinq enfants (dont les aînés partent à l’étranger) ni d’abandonner ses autres passions que sont le piano (elle en joue depuis qu’elle est « toute petite ») et le tennis, qu’elle pratique chaque semaine.

Pour découvrir les autres lauréats des Sweet Awards 2022 décernés au RENT le 9 novembre, rendez-vous ici.