Pros de l’immo : Les 5 qualités qui font un bon agent immobilier en 2024

Comment devenir un bon professionnel ? Les réponses de Romain Cartier, formateur en immobilier, qui détaille également le virage pris en 2023 par les agents immobiliers pour monter en compétences et s’adapter à un marché plus difficile.

Romain Cartier

© Romain Cartier

Romain Cartier, formateur en immobilier

 0

Et si l’agent immobilier en 2024 était le professionnel dont les particuliers ont toujours rêvé ?

En 2023, l’agent immobilier a su évoluer pour s’adapter à un marché sur lequel le nombre de ventes a dégringolé. Il s’est remis en question. Aujourd’hui, il récolte le fruit de ses efforts et revient plus fort. Mieux formé, son discours est maîtrisé, technique et rassurant. L’agent immobilier en 2024 est plus sur de lui. Il est volontaire et engagé. Et son objectif est d’accompagner son client, vendeur ou acquéreur, sur du long terme. Avec une approche sur-mesure.

Alors quelles sont les 5 qualités qui font un bon agent immobilier en 2024 et qui permettent de performer même si le marché immobilier reste compliqué, figé par l’attentisme et les conditions d’octroi de crédits moins souples qu’en 2022 ? Les conseils de Romain Cartier, formateur en immobilier.

Etre pragmatique

Le 1er élément clé pour être un bon agent immobilier et performer, est de bien cerner les besoins des clients. En 2024, il y en a moins, il faut donc faire mieux. La phase découverte des besoins vendeurs ou acquéreurs devient donc une étape essentielle dans la réussite d’une transaction immobilière. La raison ? Vendeurs et acquéreurs sont encore dans une phase d’attentisme, de crainte.

Est-ce le bon moment de vendre ? Achète-t-on au bon prix en 2024 ? Ne faut-il pas attendre une baisse des taux ? Toutes ces questions légitimes doivent faire l’objet d’une réponse parfaitement maîtrisée de la part du professionnel. Celui-ci doit non seulement connaître le marché sur lequel il travaille sur le bout des doigts, être capable de renseigner son client sur l’évolution des prix sur son secteur, mais il doit aussi bien connaître les critères et les besoins de son prospect pour l’aiguiller judicieusement et pouvoir lever ses doutes.

Aujourd’hui, l’agent immobilier doit être pragmatique, dans l’expertise de son domaine de compétences. Il doit apporter un maximum d’informations et de réponses très factuelles pour guider son client.

Etre pédagogue

En 2024, l’agent immobilier est pédagogue. Expliquer le marché aux vendeurs et aux acquéreurs est incontournable. Certes, cela prend parfois un peu de temps mais c’est un exercice auquel il faut se plier.

Bien sûr que c’est le moment d’acheter. L’offre est abondante. Il y a du choix. On emprunte à -de 4%. Et il sera toujours possible de renégocier si les taux baissent. Tout cela, il faut savoir le faire comprendre aux clients ! De la même manière qu’il est crucial d’amener un vendeur à démarrer une commercialisation sur de bonnes bases, avec un prix corrélé à celui du marché. Le vendeur doit avoir en tête qu’un nouveau bien, au bon prix, suscite toujours de l’intérêt surtout lorsque de nombreux logements sont en vente depuis un moment.

Pour ne pas décevoir, l’agent immobilier doit aussi être très clair, très précis sur la durée de commercialisation qui s’est allongée car les acheteurs sont moins nombreux.

Etre rassurant

Le savoir-être reste une donnée importante. Cela peut être anxiogène pour un client d’engager une démarche d’achat ou de vente alors qu’il entend toutes sortes de choses négatives ici et là sur le marché immobilier. Des informations qui, parfois, ne lui correspondent pas puisque, d’un marché l’autre, les problématiques ne sont pas les mêmes.

L’agent immobilier doit faire preuve d’une empathie encore plus forte qu’avant. En réalité, le client n’achète pas un bien ou un mandat de vente, il achète en réalité une personne capable de le comprendre et de le rassurer.

Grace à ses compétences commerciales, techniques, financières, fiscales, environnementales et marketing, l’agent immobilier est rassurant sur la faisabilité d’un projet. En 2024, il est un vrai technicien de la vente.

Etre méthodique

Il faut penser « long terme ». Décrocher un mandat exclusif, c’est bien. Le conserver, c’est mieux. Si les agents immobiliers s’étaient un peu éparpillés, bousculés par l’affluence de la demande, durant les années fastes, aujourd’hui, être méthodique est impératif. Encore plus qu’avant, il faut détailler les actions menées, le ciblage opéré sur les clients …

La clé pour performer ? L’accompagnement ! Les agents immobiliers qui réussissent sont ceux qui ont compris que même, s’il y a moins de business, en tout cas, lorsqu’il y en a, avec des projets clairement identifiés et finançables, on peut amener un client à se positionner si on reste à ses côtés.

En 2024, le stock de mandats est plus important. Il est important de gérer ces biens avec minutie. Etre organisé dans le suivi, la relance de ses anciens prospects… est un virage à prendre.

Etre positif

Dans un marché moins dynamique, le mindset a toute sa place. Comment transmettre du rêve si, soi-même, on est négatif, abattu, tendu, si l’on subit la conjoncture … ?

En 2024, les agents immobiliers ont compris que les éléments de langage et la communication non verbale sont importants pour véhiculer de la confiance et de l’engagement. Aujourd’hui, ils se forment sur cet aspect de leur métier pour apporter du positif dans leur discours. La formation en mindset apporte un coup de boost aux agents immobilier et devient un pilier de leur savoir-être.

Par Olivia Delage