En lecture

Une maison écologique fabriquée à base de cannabis...

Une maison écologique fabriquée à base de cannabis

Le cabinet israélien Tav Group vient de réaliser une maison éco-responsable dont le matériau principal est le chanvre, un composé du cannabis.

On l’utilisait déjà dans la médecine. Bientôt, il faudra peut-être faire avec lui pour la construction. Le cannabis se fait une place de plus en plus grande dans le secteur de la construction grâce au chanvre, la membrane fibreuse de la plante si décriée. Le cabinet d’architecture Tav Group, basé à Haifa, s’en est d’ailleurs servi pour réaliser Ein Hod, une propriété éco-reponsable pour artistes. La première sur le sol israélien construite avec des copeaux de chanvre.

Située sur les collines d’un petit village rural, la maison est orientée de telle sorte qu’elle puisse profiter de l’énergie solaire et d’une ventilation naturelle afin de réduire sa consommation d’énergie. Le chanvre n’est pas que le composé d’un opiacé. Appliqué à la construction, il a pour particularité de mieux résister au feu, de réduire les émissions de carbone dans l’atmosphère, et d’améliorer l’isolation sonore et acoustique du bien. Les murs du rez-de-chaussée, d’une épaisseur de 55 centimètres, ont quant à eux été réalisés avec des pierres locales, qui servent aussi au pavement de la maison.

Cette méthode de construction ne date pas d’hier. Aux États-Unis, on bâtit depuis plusieurs années des bâtiments à partir d’ hempcrete, un mélange de chanvre et de béton. Reste désormais à industrialiser le processus et en réduire le coût. Car à ce jour, la maison israélienne éco-responsable acoûté 150 % de plus qu’une maison classique. En attendant, on peut admirer le travail du cabinet d’architecture en photo. À consommer sans modération.

Crédit photo :  Tav Group


  1. Bruno

    5 janvier

    « Maison écoligique fabriquée à base de cannabis. »
    Attention à ne pas utiliser de titre « racoleur ». Le chanvre a bien pour nom latin « cannabis sativa » mais ce n’est pas du cannabis (au sens ludique du terme ; en France la culture du chanvre suppose un taux de THC <0.2 %, loin du indica donc). D'ailleurs dans les pays anglo-saxons le distinguo est très clair : hemp pour chanvre et majijuana pour cannabis dans le langage. Il n'y a qu'en France qu'on assimile les deux choses de manière complètement erronée.
    D'autre part le chanvre industriel (cannabis sativa donc) n'a jamais été utilisé en médecine (même si actuellement quelques substances annexes comme le CBD ont tendance à voir le jour simplement parce que son extraction à partir d'une culture légale légitime son utilisation) et le chanvre est utilisé en construction depuis plusieurs années déjà en France (matériaux d'isolation chez CAVAC biomatériaux, tests construction par Construire en Chanvre par exemple).
    Enfin, il n'y a pas d'opiacées dans le chanvre, les opiacées étant une famille complètement distincte (pavot pour la plus connue).
    De grâce ne tombez pas dans le misérabilisme journalistique seulement par accroche du lecteur…
    Cordialement

    • Ariane Artinian

      5 janvier

      Merci pour vos précisions !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *