La vérité sur les honoraires des agents immobiliers

Jean-Marc Torrollion, président de la Fédération Nationale de l’Immobilier fait le point sur les honoraires moyens des agences immobilières adhérentes à FNAIM : 4,80% TTC.

L’arrêté ministériel de mars 2017 fixe les conditions d’affichage des honoraires

Jean-Marc Torrollion, président de la FNAIM, s’insurge contre l’écho qui a pu être donné à une prétendue étude sur les frais des agences immobilières. Cette dernière est fallacieuse. Il ne peut donc être tiré de conclusions à partir de chiffres qu’elle prétend avancer. « Fallacieuse, elle l’est en effet, car elle a été menée par une société installée sur le créneau de la gestion locative. La transaction achat et vente n’est donc pas son métier. Dans le cas contraire, elle aurait su qu’un arrêté fixe les conditions des barèmes. Les agents de la FNAIM ne font que se conformer aux textes officiels. C’est pourquoi notre « lanceur d’alerte » est mal venu de déplorer l’absence de transparence. L’arrêté ministériel de mars 2017 fixe les conditions d’affichage des honoraires. En aucun cas pour le vendeur, ces honoraires ne sauraient manquer de transparence, puisqu’il les négocie directement avec son agent immobilier, en conformité avec le barème de l’agence.

Pour établir ses statistiques, l’auteur de l’étude prétend s’appuyer sur les chiffres obtenus auprès de 2000 agences. Il a donc téléphoné personnellement à chacune d’elles pour connaître le barème qui avait été pratiqué sur la totalité de leurs transactions ?

Je préfère me fier aux statistiques de GALIAN, 1ère caisse de garantie des professionnels de l’immobilier en France. Elles reposent sur des transactions avérées, effectuées sur l’ensemble du territoire par nos 5814 adhérents, et non pas sur quelques villes mal réparties, comme c’est le cas dans « l’étude ».

Par ailleurs, il faut savoir que le nombre moyen d’opérations réalisées en 2016 par un adhérent de la FNAIM s’est élevé à 32.

4% d’honoraires HT pour une transaction type de 195 800 euros en 2016

Nos chiffres sont donc exhaustifs et incontestables. Ils font apparaître la  moyenne suivante : sur toute la France, les honoraires en 2016 ont représenté 4,80% TTC, soit 4% hors taxe pour une transaction type s’établissant à 195 800 euros. Entre 2015 et 2016, cette moyenne a même baissé,  puisqu’elle est passée de 4, 1% à 4% HT. On est donc loin des 6% évoqués dans l’étude, ou des écarts qui vont du simple au double entre deux agences d’une même ville.

En définitive, cette « étude » aura quand même eu deux mérites : un, de rappeler que nos statistiques sont fiables ; deux, que les honoraires de nos adhérents sont maitrisés et justifiés, comme le prouve la croissance de nos parts de marché. »

© SweetRédaction
Era France

MySweet’Newsletter

Chaque semaine