Dominique Perrault : « To-Lyon, une tour bijou sculptée pour capter la lumière de tous les cotés »

L’architecte Dominique Perrault vient de poser la première pierre de la tour TO-Lyon, future icone de la future Part Dieu. Il présente son projet in situ : une tour de 170m façon obsidienne.

Une tour connectée

«J’ai souhaité développer une tour « connectée », au sens propre comme au sens figuré, à la gare de la Part-Dieu, dans un environnement dense en matière de mobilités et de flux », explique Dominique Perraut.  Cette tour constituera le nouveau point d’entrée de la gare et transformera la skyline lyonnaise pour devenir un symbole du quartier au même titre que le célèbre « crayon », qu’elle dépassera même de quelques mètres !

Une façade plissée

Sa façade contemporaine, avec une trame régulière vitrée, est plissée de manière à créer une profondeur et un relief en cohérence avec les bâtiments existants. La lumière s’y reflètera, donnant un caractère kaléïdoscopique au projet. Les tons bleus ou noirs, évoquant la pierre obsidienne, sont un clin d’œil à la région, ses montagnes et ses volcans. J’ai voulu aussi en faire un projet travaillant à un quartier plus humain.

To-Lyon, symbole de mixité urbaine

Symbole de mixité urbaine, To-Lyon est pensée comme une tour connectée, humaine et performante. Cette volonté se traduit par un volume unitaire à double composante qui intègre deux échelles urbaines. Une partie de grande hauteur, sur 43 étages, crée un repère à l’échelle métropolitaine, et la partie basse, sur huit étages, se place à l’échelle du quartier et de l’environnement proche.

La Part-Dieu doit devenir un quartier agréable et actif

La Part-Dieu doit devenir un quartier agréable et actif, où l’on puisse habiter, travailler, se cultiver et se détendre. La mixité des programmes développés participe aussi à cette volonté. L’ambition est bien de créer, à proximité immédiate de la gare, des espaces de travail adaptés aux usages de demain, et une offre commerciale et hôtelière ouverte sur l’espace public. Le pied de la tour, formera un prolongement de la galerie commerciale de la gare et sera perméable par divers accès depuis les espaces publics réaménagés de la place, le boulevard Vivier-Merle et l’avenue Georges Pompidou.

 

© SweetRédaction