Que peut-on acheter ou louer dans une grande ville quand on gagne le SMIC ?

Même s’il n’a jamais été aussi avantageux d’acheter, force est de constater que lorsque l’on touche le SMIC, soit 1 171 € nets par mois, les rêves de propriété se réalisent rarement… Et pas partout !

Où peut-on acheter 40 m² lorsque l’on est au SMIC ?

Au 1er janvier dernier, le Salaire Minimum Interprofessionnel de Croissance – plus connu sous l’acronyme de SMIC – s’établissait à 10,03 € bruts de l’heure, ce qui correspond à un salaire mensuel net de 1 171,34 €. En se basant sur l’analyse des données qu’il recueille, le site d’annonces immobilières SeLoger a mené l’enquête pour identifier les grandes villes françaises dans lesquelles il est possible de devenir propriétaire d’un bien d’une superficie de 40 m² alors que l’on gagne le SMIC. En effet, lorsque vous souscrivez un prêt immobilier, la banque va déterminer votre capacité d’emprunt. Pour cela, elle va le plus souvent prendre soin de vérifier que le montant de vos mensualités ne dépasse pas le tiers de vos revenus. Cette règle dite des « 33 % de taux d’endettement » permet d’éviter qu’un emprunteur ne se mette financièrement en danger en devant rembourser des échéances disproportionnées par rapport à ses rentrées d’argent. Dans le cas d’un(e) Smicard(e), ses mensualités ne devront pas dépasser 386 € par mois. Compte tenu des prix de vente qui ont été relevés par SeLoger dans les plus grandes villes de France, le verdict est le suivant. Lorsque l’on gagne 1 171 € nets par mois, que l’on ne perçoit aucune aide, que l’on souhaite souscrire un prêt immobilier et que l’on dispose d’un apport personnel (10 % du prix de vente, Ndlr), voici où il est possible de s’offrir 40 m² :

  • à Brest :1 965 €/m²
  • au Havre : 2 041 €/m²
  • au Mans : 1 800 €/m²
  • à Limoges : 1 605 €/m²
  • à Mulhouse : 1 477 €/m²
  • à Nîmes : 2 029 €/m²
  • à Perpignan :1 581 €/m²),
  • à Saint-Étienne : 1 390 €/m²

Il ressort donc de l’enquête réalisée par SeLoger qu’il n’y a que 8 villes sur les 35 sélectionnées qui permettent à un Smicard de devenir propriétaire – à crédit – d’un logement de 40 m². En France, pour acheter dans l’ancien, comptez 3 472 €/m² (Source : LPI-SeLoger).

Combien de m² peut-on s’offrir quand on est au SMIC ? Et où ?

Compte tenu des disparités – parfois importantes – de prix qui existent selon les villes, il ressort de l’enquête réalisée par SeLoger que la surface maximale que l’on peut acheter – à crédit – lorsque l’on touche 1 117 € nets par mois peut varier du simple à l’octuple ! Alors qu’en empruntant sur 20 ans, un(e) Smicard(e) pourra acheter : 80 m² à Saint-Étienne, 74 m² à Mulhouse, 72 m² à Perpignan.  Son pouvoir d’achat ne lui permettra d’avoir droit qu’à 10 m² à Paris, 21 m² à Lyon, 23 m² à Bordeaux, 26 m² à Aix-en-Provence ainsi qu’à Nîmes.

Quelques conseils pour « bétonner » votre dossier de prêt immobilier

Bon, on ne va pas se mentir, obtenir un prêt immobilier lorsque l’on a des petits revenus n’est pas chose facile. En effet, il est plus que probable que les banques vous considèrent comme un « profil à risque » et se montrent quelque peu frileuses à l’idée de financer votre projet immobilier…  No stress, voici quelques règles à suivre pour optimiser vos chances de décrocher un prêt. Tout d’abord, montrez-vous sous votre meilleur jour. En clair, et bien que vos revenus soient peu élevés, efforcez-vous de rassurer votre banquier en lui apportant la preuve que vos comptes sont bien gérés. Durant les mois qui précéderont votre demande de prêt, évitez découverts, retards de paiement et autres achats compulsifs qui seraient du plus mauvais effet ! Sachez également que vous aurez plus de chances d’obtenir un prêt si vous avez de l’épargne. Si vous n’avez pas – ou peu – d’épargne mais que vous êtes jeune, expliquez au banquier que vous n’en êtes encore qu’au début de votre vie professionnelle et si vous n’avez pas de CDI, tâchez de démontrer à la banque que vos revenus sont, malgré tout, réguliers. Enfin, n’hésitez pas à faire appel à un courtier. Parce qu’il traite un gros volume de dossiers et qu’il a tissé des liens privilégiés avec les banques, un courtier pourra « pousser » votre dossier même si votre profil d’emprunteur est atypique.

Que peut-on louer si l’on est au SMIC ?

En 2006, Nicolas Sarkozy déclarait qu’il comptait tout mettre en œuvre, s’il était élu, pour faire « de la France un pays de propriétaires ». Treize ans plus tard, et en dépit d’une année 2019 record en termes de volume de transactions, force est de reconnaître qu’on est encore loin du compte ! Et que, pris en tenaille entre des revenus modestes et des prix de vente élevés dans les grandes villes, bon nombre de Français sont dans l’incapacité de devenir propriétaires. Mais alors, la location constitue-t-elle une solution de repli satisfaisante pour une personne qui touche le SMIC ? Ce qui est, soit dit en passant, le cas de quelque 2 millions de Français.

Pour le savoir, SeLoger s’est appuyé sur les chiffres de son baromètre des loyers. Tout en tenant compte du fait que, dans la plupart des cas, le loyer maximum – hors charges – que peut payer un locataire ne doit pas excéder un tiers de ses revenus nets, voici les conclusions de l’enquête du portail immobilier sur le pouvoir, non pas d’achat mais de location, des Smicards en France. Si les surfaces pouvant être louées varient selon les villes, les écarts sont toutefois moins importants que dans le cas d’un achat immobilier. En toute logique, c’est dans la capitale (29,40 € du m², hors charges) que la superficie à laquelle un Smic donne droit est la plus réduite : 13 m² ! À Saint-Étienne (7,90 €/m²), en revanche, un Smicard pourra espérer vivre dans 49 m² et à Mulhouse (8,50 €/m²), la superficie de son logement atteindra 45 m².

Bon à savoir : En France, la surface moyenne d’une location, que celle-ci soit vide ou meublée, est de 57 m².  Le loyer mensuel (charges comprises) d’une location vide est de 723 € et de 771 € s’il s’agit d’un meublé.

Vous vous demandez si vous avez intérêts à acheter ou à louer ? Rendez-vous ici !

Ce contenu vous a plu,
faites un don pour soutenir My Sweet Immo
Je soutiens MySweetimmo
Newsletter
Abonnez-vous gratuitement !