Immobilier à la montagne : Les 10 tendances qui changent la donne

Réseau immobilier indépendant, spécialiste du haut de gamme en montagne, Cimalpes a compilé ses données pour en extraire une étude des marchés de la transaction et de la location sur les stations de Courchevel, Megève, Méribel, Saint Martin de Belleville et Val d’Isère.

Vous voulez acquérir un bien immobilier haut de gamme à la montagne ? Dans les Alpes françaises, cinq stations, Courchevel, Megève, Méribel, Saint Martin de Belleville et Val d’Isère donnent les tendances du marché … Réseau immobilier indépendant, spécialiste du haut de gamme en montagne, Cimalpes a réalisé une étude qui met en avant les « 10 tendances qui changent la donne » sur le marché de l’immobilier haut de gamme en montagne. Alors, comment se comporte les acheteurs, le marché ?

L’augmentation des dynamiques d’achat «multi-stations»

En 2019, 35 % des ventes réalisées par Cimalpes ont concerné des propriétés situées dans une autre station que celle initialement visée par l’acheteur. L’explication : les investisseurs sont aujourd’hui plus exigeants sur la qualité d’un produit ou sur les caractéristiques du domaine skiable que fidèles à une station.

L’avènement du marché locatif

Les rendements sont en hausse et permettent de couvrir les charges, d’amortir ses vacances au ski et de dégager de la rentabilité : neuf transactions sur dix débouchent aujourd’hui sur une mise en location. Cette tendance est par ailleurs dynamisée par la fin des baux dans les résidences de tourisme.

Les conséquences de la digitalisation

La révolution numérique a disrupté le marché locatif via de nouveaux entrants tels qu’Airbnb ou Abritel. La commercialisation d’un bien devient ainsi à la portée d’un particulier même s’il n’est pas sur place. Conséquence, la différenciation se fait maintenant sur l’accueil et le service.

Les goûts changent

Après le rustique et le tout-contemporain, les marchés plébiscitent désormais l’intemporel, combinant une atmosphère inspirée du chalet de montagne (pierre, vieux bois) et des notes modernes. Et on veut de l’espace : grand séjour, cheminée et un minimum de trois chambres constituent désormais un prérequis.

Des stations hiver-été, voire «quatre saisons»

Une station qui attire les acheteurs propose au moins deux saisons dynamiques. L’été ainsi se renforce avec une offre d’activités outdoor plus forte, des politiques culturelles ambitieuses et des projets immobiliers qui valorisent la notion d’air pur. Megève est même devenue une destination « quatre saisons ».

L’adaptation au changement climatique

Les domaines skiables s’équipent de technologies relatives à la production de neige de culture avec une autonomie en eau, tandis que les stations ont diversifié leur offre. D’autant qu’un tiers de la clientèle en immobilier haut de gamme ne skie pas mais consomme culture, shopping, activités outdoor, gastronomie, bien-être, etc.

Des investissements publics et privés très soutenus

Ils concernent à la fois l’entretien des grands domaines skiables (13,5 M € investis à Courchevel en 2018, 25 M € à Megève en 2019) et le renouvellement de l’offre immobilière, grâce à une multiplication des projets portés par les grands groupes hôteliers, les promoteurs et même les pouvoirs publics.

Des PLU qui libèrent les projets

Ces dernières années, plusieurs stations ont adopté un nouveau document d’urbanisme (PLU, POS ou CES) qui, tout en préservant l’identité des stations, ont permis de lancer de nouveaux programmes immobiliers ou de réhabiliter l’existant, permettant ainsi de répondre aux aspirations d’une clientèle jusqu’ici en attente.

Des taux favorables

En montagne, la baisse des taux de crédit à un niveau historique permet de stimuler la demande et de fluidifier les ventes. Le marché de l’immobilier haut de gamme profite ainsi d’un double effet de levier : le financement bancaire est plus accessible et le rendement locatif devient plus avantageux.

La récupération de TVA en para-hôtellerie: un dispositif fiscal très incitatif

La TVA, soit 20 % du prix d’une acquisition, peut en effet être remboursée pour l’achat, dans le cadre d’un programme neuf, d’une résidence secondaire qui sera aussi proposée à la location avec une offre de services hôteliers. Le dispositif renforce ainsi la dynamique d’investissements ainsi que l’offre de lits chauds.

Ce contenu vous a plu,
faites un don pour soutenir My Sweet Immo
Je soutiens MySweetimmo
Newsletter
Abonnez-vous gratuitement !