Le groupement Altarea Cogedim, Histoire & Patrimoine et CDC Habitat lauréat de l’appel à projets sur la façade Denfert à Paris

Nommé « La Collective », ce projet compose la future porte d’entrée de l’éco-quartier Saint-Vincent-de-Paul depuis l’avenue Denfert-Rochereau. Au-delà du centre d’art contemporain solidaire, l’opération intègre une centaine de logements, des commerces et des locaux d’activité.

La commission de sélection réunissant les élus de la Ville de Paris, Paris & Métropole Aménagement et le Pavillon de l’Arsenal, a retenu le projet proposé par le groupement composé des opérateurs Altarea Cogedim, Histoire & Patrimoine, CDC Habitat, et de 51N4E, Tham & Videgård, CALQ, Atelier Monchecourt et Grue comme maître d’œuvres. Nommé « La Collective », ce projet compose la future porte d’entrée de l’éco-quartier Saint-Vincent-de-Paul depuis l’avenue Denfert-Rochereau.

« La Collective », un équipement culturel inédit et solidaire

Lancé début 2019 par Paris & Métropole Aménagement, cette consultation d’opérateurs visait l’émergence d’un lieu ancré dans le futur éco-quartier et contribuant à son rayonnement métropolitain. Cette ambition devait notamment s’exprimer à travers la proposition d’un important programme culturel privé.

S’étendant sur plus de 4 000m², « La Collective » est un centre d’art contemporain solidaire. Animé par Thanks for Nothing, en collaboration avec Makesense, Emmaüs Solidarité et le Refugee Food Festival, cette nouvelle adresse de la culture à Paris va investir différents espaces répartis sur l’ensemble de la façade Denfert, de la « Pouponnière » de l’ancien hôpital au nouvel immeuble contemporain qui marquera l’entrée du quartier. En ouvrant largement « La Collective » sur la ville, l’art devient accessible à tous et sous différentes formes : résidence d’artistes, exposition, performances, concerts, festivals, apprentissage, découverte d’œuvres.

Plus largement, un projet inclusif à haute ambition environnementale

Au-delà des futurs espaces de « La Collective », l’opération intègre une centaine de logements, des commerces et des locaux d’activité, dont la conception a été guidée par l’ambition partagée d’un projet inclusif et durable, s’inscrivant pleinement dans la dynamique du futur éco-quartier.

Les logements intermédiaires, majoritaires dans le projet, se mêlent ainsi sans différenciation aux logements libres, afin de créer, demain, une véritable « unité de voisinage » entre locataires et propriétaires.

S’inspirant de la démarche participative et collaborative initiée par Paris & Métropole Aménagement, certains espaces du projet seront mobilisés avant et pendant le chantier pour des rencontres et des ateliers de co-conception impliquant les riverains et les futurs habitants.

Un démonstrateur de la Ville Durable

Le projet répondra enfin à l’ambition de l’écoquartier Saint-Vincent-de-Paul d’être un démonstrateur de la Ville Durable, avec des enjeux d’innovation forts sur les bâtiments Robin et Oratoire où il a fallu conjuguer mise en valeur du patrimoine et réhabilitation bas carbone.

Pour répondre à la demande de l’aménageur de créer une centrale de mobilité, le partenariat avec SOGARIS a permis d’adresser les enjeux propres aux déplacements des biens et des personnes, en adressant une offre tant aux particuliers qu’aux professionnels du futur quartier.

Laurence Beardsley, Présidente de Cogedim Paris Métropole indique : « Nous sommes ravis d’avoir pu remporter cette consultation et d’accompagner la ville de Paris dans un projet d’envergure sur ce site empreint d’histoire. Ce projet reflète parfaitement le savoir-faire d’Altarea Cogedim et notre volonté d’accompagner des villes en pleine mutation. Par ailleurs, sa programmation originale témoigne de notre capacité à nous réinventer en tant qu’entrepreneur de Ville. Ce projet s’inscrit dans la volonté d’Altarea Cogedim d’encourager l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) et l’accès à la culture ».

Rodolphe Albert, Président d’Histoire & Patrimoine souligne : « Ce magnifique projet s’inscrit parfaitement dans l’activité et les missions d’Histoire & Patrimoine consistant à œuvrer pour l’intérêt général et la sauvegarde du patrimoine. Notre priorité est de lire avec attention l’histoire et l’architecture du bâtiment pour en définir les usages car cela permet un développement urbain positif et humain. Nous sommes ici en parfaite harmonie avec nos convictions d’une nouvelle société, celle de la préservation architecturale, patrimoniale, culturelle et environnementale ».

Arnaud Cursente, Directeur Général Adjoint en charge des Territoires de CDC Habitat, témoigne : « « La Collective » est un projet profondément solidaire pérennisant les valeurs d’inclusion portées par les Grands Voisins par une approche culturelle, artistique et sociale innovante. Il est conforme aux valeurs chères à CDC Habitat. Son montage qui fédère acteurs de l’entreprenariat culturel et solidaire et opérateurs de référence en matière de promotion, d’habitat, de valorisation du patrimoine et de mobilité urbaine s’inscrit pleinement dans les nouveaux modes de fabrication de la ville soutenus par CDC Habitat. Le groupe est heureux de pouvoir participer à un projet qui proposera aux classes moyennes parisiennes une offre de logement locative à prix maitrisés au cœur de la capitale ».

 

 

© SweetRédaction