Animaux et confinement : les conseils pour une cohabitation harmonieuse

Un temps, chats et chiens ont été une source d’inquiétude … Eric Charles, vétérinaire, rappelle que chiens et chats ne transmettent pas le virus et vous aide à vivre un confinement harmonieux avec votre animal de compagnie.

Les chiens et les chats ne sont pas sensibles au covid-19

Ils n’en sont pas malades, ne le portent pas physiologiquement en eux et ne le transmettent pas. Les cas de virus retrouvés chez eux le sont par des personnes qui s’amusent à le chercher et effectivement, à l’instar des vêtements, des poignées de porte, du sol, le virus peut se poser sur la fourrure voire sur les muqueuses des animaux. Mais aucune chance de succès de s’y développer et de s’y multiplier. Les chiens et chats ne sont pas des vecteurs du Covid-19 et les abandonner pour cette raison est aussi irresponsable que détestable.

Ne pas laver nos compagnons avec n’importe quel produit

Si les animaux peuvent porter sur eux le virus, comme les vêtements et les poignées de porte, il ne faut surtout pas les laver aux solutions hydro-alcoolique ; l’alcool est très toxique pour eux. Cependant, un bon shampoing régulier diminuera fortement la présence de l’ensemble des saletés, impuretés et micro-organismes collecté par sa fourrure dans son environnement. Ce sera parfait pour sa santé et son hygiène ainsi que celle de son foyer. Choisir des shampoings adaptés à la peau neutre à Ph des animaux (pour information : la plupart des shampoings pour bébés, à PH acide, ne conviennent pas du tout). A noter cette pratique de la toilette régulière doit être conservée en dehors des périodes de pandémie, les bon gestes d’hygiènes de l’animal et de son foyer sont perpétuels.

Pas besoin d’autorisation pour sortir !

Durant le confinement, l’animal n’a pas besoin d’autorisation pour se dégourdir les membres… son maître si. Aussi pour un chien, il faut mieux l’accompagner avec une attestation et une carte d’identité. Quant aux chats qui ont tendance à la vagabonderie, généralement ils connaissent très bien leurs itinéraires et sont assez autonomes. Les laisser sortir comme à leur habitude pour ne pas les perturber ! Si leur sortie peut ne pas rassurer, éviter de les caresser pendant une heure après leur retour… au cas où un COVID tenterait le coup du « chat de Troie » !!!

Attention à l’après-confinement

Il est notable que les animaux de compagnie souffrent très peu d’être H24 aux côtés de leur maître ; ils doivent même s’en réjouir. Attention à la reprise, après plus de 8 semaines d’intense contact, il est important de prendre soin de bien reprendre les codes vestimentaires et comportementaux en période d’activité pour qu’il comprenne que la récrée est finie et que tout redevient comme avant et ne se sente pas d’un coup abandonné.

En manque de dépense énergétique

Si le chien avait l’habitude des longs joggings du dimanche avec son maître, il lui manque une dépense énergétique hebdomadaire. Aussi il convient d’observer sa ligne et d’adapter sa ration le cas échéant.

Visite chez le vétérinaire

Durant ces périodes de confinement généralisé, il est parfois difficile de réserver une consultation chez le vétérinaire, notamment pour ses rappels de vaccination. Ce n’est pas très grave, le confinement s’adresse à tout type de maladie infectieuse et donc il y a de fortes chances qu’il ne soit pas confronté à un de ces virus pathogènes. La vaccination reprendra après le confinement et votre vétérinaire saura vous conseiller sur l’adaptation du protocole vaccinal lors de la reprise.

Les puces et autres parasites externes durant le confinement

Si les tiques sont des parasites de l’extérieur, parfois dans les jardins, mais pas souvent, les puces son également confinées aussi bien avec le compagnon que les habitants de sa maison… et elles se réveillent en ce moment. Aussi, il est important de traiter son animal avec des produits disponibles chez le pharmacien. Quelle chance, ils sont tous ouverts !

*Eric Charles, ancien président de la FACCO, Fédération des Fabricants d’Alimentation pour chiens, chats, oiseaux et autres animaux familiers, dirigeant d’entreprises depuis 30 ans et docteur vétérinaire nutritionniste, a créé DATA-PROVED, le laboratoire indépendant spécialiste du pet food.

 

© mysweetimmo/adobestock