Covid-19 : Guy Hoquet l’Immobilier et ses 580 agences préparent la reprise

Guy Hoquet _

En prévision du déconfinement, le 3e réseau de franchise immobilière en France, s’organise afin de permettre à un maximum de projets de se concrétiser ou de reprendre en limitant les rencontres physiques au strict nécessaire et dans le respect de toutes les normes sanitaires.

Après une période de ralentissement du marché, Guy Hoquet l’Immobilier peut s’appuyer sur la digitalisation de ses services et la compétence de ses collaborateurs pour accompagner le retour de l’activité.

La réouverture sécurisée des points de vente et des services en physique

Fermées depuis le 17 mars dernier, les 580 agences du réseau réouvriront leurs portes selon le calendrier établi par le gouvernement. En prévision, l’intégralité des équipes a été formée aux protocoles sanitaires à respecter, et met en place les conditions d’accueil avec la plus grande vigilance. Affichages, marquages au sol, gel hydroalcoolique et masques de protection garantiront la sécurité de tous.

Masques et gels seront mis à disposition des clients qui n’en seraient pas équipés

Concrètement, et pour répondre aux interrogations de nombreux français, l’intégralité des services en physique proposés par le réseau seront réalisables : les collaborateurs et agents pourront, en accord avec les propriétaires, acheteurs, vendeurs, locataires et bailleurs, se rendre dans les biens pour procéder à des visites, estimations et compromis. Des protocoles stricts ont été établis pour garantir le respect des gestes barrières, la distanciation sociale mais aussi la sécurité au sein même des biens.

Dans une période où la législation se veut mouvante, les collaborateurs du réseau se tiennent également informés et sont conseillés en temps réel par les équipes juridiques des changements liés au Covid-19. Un objectif fondamental pour garantir la pérennité et la sécurité de chaque projet sur des questions aussi sensibles que les délais ou le financement notamment.

« La réouverture des agences et nos prestations de services en physique se feront dans le respect de toutes les normes sanitaires. Un projet immobilier, et c’est notre conception, nécessite un échange, de l’humain. Nous nous sommes organisés durant le confinement en gardant le lien grâce à la digitalisation de nos services, développés depuis des années au sein du réseau, et nous poursuivrons en ce sens. Mais l’immobilier reste un engagement fort, et certains publics ont besoin de réel pour nourrir et mûrir leur projet. Nous avons également à cœur de garantir cet accès aux publics qui n’auraient pas à disposition les moyens technologiques nécessaires pour mener à bien leur projet. Être au service de tous les Français fait partie de notre engagement», précise Laurent Otero, Directeur des Opérations.

Un parcours 100% digital pour garder la distance

Pour assurer un service continu, y compris à distance, Guy Hoquet l’Immobilier a également développé un parcours 100% digital permettant de réaliser ses projets de A à Z. Ainsi, le réseau propose une multitude de services à distance comprenant :

  • Prise de rendez-vous via le site internet
  • Visio conférence de pré-estimation
  • Visite virtuelle en 3D immersive des biens (réalisé avec la technologie Matterport, numéro 1 de la visite immersive)
  • Signature électronique de l’intégralité des mandats et actes entièrement sécurisée

Ces services, ajoutés à l’implication des collaborateurs via visio-conférence et téléphone, ont déjà permis à Guy Hoquet l’Immobilier de faire démarrer certains projets et de poursuivre ceux entamés. Une offre complémentaire développée depuis des années au sein du réseau et qui prouve son efficacité durant le confinement.

Le marché de l’immobilier mis en pause et ne s’effondrera pas

Stéphane Fritz, directeur général de Guy Hoquet l’Immobilier, explique : « Nous souhaitons envisager l’avenir positivement. Depuis le début de la crise sanitaire, notre position n’a pas varié : le marché de l’immobilier a été mis en pause et ne s’effondrera pas si la reprise est possible dans les délais actuellement prévus. C’est pourquoi notre réseau s’est organisé, tant en physique qu’en digital pour offrir l’éventail de nos services sans discontinuer. Mais le vrai enjeu est pour après. Cette crise doit surtout nous rappeler à nos comportements individuels et notre responsabilité collective. La solidarité ancrée dans notre ADN doit s’étendre à des causes encore plus grandes, comme celle de l’environnement. Je souhaite embarquer nos équipes vers de nouvelles pratiques, la limitation des déplacements inutiles, la fin du papier et toute action dont l’impact se mesurera concrètement. En tant qu’accompagnant des projets immobiliers des Français, nous avons un devoir d’exemplarité que la crise actuelle doit pousser encore plus loin. »

 

Ce contenu vous a plu,
faites un don pour soutenir My Sweet Immo
Je soutiens MySweetimmo
Newsletter
Abonnez-vous gratuitement !