Déconfinement : Comment les agences s’organisent-elles pour vous recevoir ?

Vous avez repéré un logement sur un portail d’annonces ? Vous hésitez à pousser la porte d’une agence immobilière ? Les visites vous font peur ? Faisons le point sur les mesures mises en place par les agences immobilières pour accueillir du public…

Covid-19 oblige, les visites sont une source de stress aussi bien pour les acheteurs que pour les vendeurs ? Sans parler des professionnels à qui il incombe de faire respecter les gestes barrières… Pour accompagner les agences immobilières dans leur processus de réouverture au public et de reprise d’activité, la FNAIM et l’UNIS ont publié un Guide de préconisations de sécurité sanitaire. De l’organisation des agences, aux états des lieux en passant par les modalités pratiques de tenue des AG de copropriété, les préconisations permettent de guider les professionnels pour qu’ils vous accueillent dans les meilleures conditions. Alors, comment les agences s’organisent-elles pour vous recevoir et vous faire visiter les biens ?

Gel hydro-alcoolique, bandes adhésives au sol et protections verticales en plastique à l’accueil

Depuis le 11 mai, date de reprise de l’activité immobilière, du gel hydro-alcoolique est proposé à l’accueil. Chaque client se nettoyer les mains avant de pénétrer dans les locaux.

Afin de respecter une distance d’un mètre entre les personnes, les  agences ont installé :

  • Des marqueurs au sol.
  • Des protections verticales transparentes en plastique à l’accueil afin d’assurer une barrière de protection entre le public et les collaborateurs.

Pas de déplacement inutile

Afin de limiter les visites physiques aux seuls candidats réellement intéressés par le bien visé, le bien sera présenté de façon virtuelle à l’aide de photographies ou vidéos soit en alternative aux visites réelles, soit en préalable.

Pour limiter autant que possible les visites inutiles, donc accroître le risque de contamination, l’agence immobilière effectue en amont désormais une sélection accrue des candidats. La « découverte client » est donc bien plus « poussée ». De cette façon, celui qui visite est non seulement intéressé par le bien mais en plus le logement correspond en tous points à ses critères de recherche et à ses besoins !

En amont de toute visite, les modalités de déroulement de celle-ci sont établies et remises au candidat par mail. Elles rappelleront notamment les gestes barrières et les règles de distanciation sociale, ainsi que les conditions sanitaires imposées pour la réalisation de la visite – à savoir notamment que l’acheteur potentiel devra être équipé d’un masque et de gel hydro-alcoolique.

Difficile de respecter les distances de sécurité dans les biens occupés

La visite de biens occupés en présence des occupants rend difficile le respect des distances de sécurité (1, voire 2 mètres de distance). L’état des connaissances laisse par ailleurs une marge d’incertitude sur le risque de contamination par des surfaces infectées par le virus, qu’il s’agisse de poignées de portes ou de fenêtres, de meubles, de murs ou toute autre surface. Or, s’agissant de biens occupés, le cas le plus probable est que les occupants aient été en contact avec le bien occupé dans les heures qui précèdent la visite.

La visite des biens vides d’occupants privilégiée

La visite de biens vides d’occupants (il peut s’agir de biens meublés ou vides au sens de la loi de 1989) est donc privilégiée (avec l’accord de l’occupant en titre).

  • Autant que possible, toutes les portes ou fenêtres sont ouvertes ou fermées par l’occupant, de sorte à limiter au maximum le contact par les personnes effectuant la visite (collaborateur.rice ou client) avec les surfaces ;
  • Les visites sont espacées et le logement aéré
  • Le visiteur reçoit un masque jetable dès que cela sera possible.
  • Le nombre de personnes présentes dans le bien visité est réduit au strict minimum, l’idéal étant 1 ou 2 personnes maximum présentes dans chaque pièce, en respectant la distance de sécurité ;
  • Le candidat visitant le bien doit se laver les mains à l’aide de gel hydro-alcoolique à l’arrivée sur les lieux et en sortant des lieux.

 

 

 

© SweetRédaction