Luko reverse l’intégralité du surplus de la cagnotte de ses assurés à des associations caritatives

solidarité covid-19

Pour la 2ème année consécutive, Luko reverse l’intégralité de la somme restante dans la cagnotte de ses assurés à des associations caritatives. Un modèle vertueux qui fait ses preuves en séduisant toujours plus de Français et qui devrait en inspirer d’autres, avec la crise que traverse le pays.

Avec la volonté de revoir le modèle de l’assurance classique et son manque de transparence souvent source de mécontentement du côté des assurés, Luko, première assurance habitation 100% en ligne, fondée en 2016 par Raphaël Vullierme et Benoît Bourdel, avait annoncé son 1er “Giveback” l’an dernier. Cela représentait 7% des primes prélevées aux assurés par Luko en 2018, directement reversé à Simplon, la cagnotte des assurés qui avait choisi cette association affichant un solde positif après règlement de tous les sinistres. Une initiative saluée par l’obtention du start-up Bcorp en juillet 2019.

4000 euros aux associations

Cette année, pour son exercice 2019, Luko annonce le versement de 4000 euros aux associations concernées : Terre & Humanisme et Emmaüs Défi, engagées pour l’écologie, le logement et le retour à l’emploi des plus fragiles. Luko a également décidé cette année en raison de la crise actuelle d’offrir la même contribution que ses assurés, soit 4000 euros, à l’opération “Tous unis contre le virus”. L’équipe va également proposer à ses assurés de pouvoir abonder s’ils le peuvent, soit en versant à l’association qu’ils avaient déjà sélectionné, soit à l’association hospitalière choisie par Luko.

“Le Giveback est pour nous l’occasion de prouver qu’un modèle transparent fonctionne dans  notre secteur, souvent décrié pour son opacité lorsqu’il s’agit des bénéfices engendrés. Nous sommes fiers de reverser cette année encore le solde des primes de nos assurés à des associations qu’ils ont choisi. Et encore plus dans ce contexte ! Depuis notre création nous souhaitons démontrer qu’une autre assurance est possible et qu’elle peut avoir un impact social positif. Nous invitons nos confrères à faire de même pour replacer les notions de solidarité et de confiance au coeur de nos métiers, au service de modèles pérennes et plus justes ”, explique Raphaël Vullierme, CEO de Luko.

Dans un contexte de crise, Luko veut rappeler l’importance de ce maintien des dons pour les associations concernées et veut continuer de sensibiliser ses assurés

Le Giveback : comment ça marche concrètement ?

L’assurance est souvent perçue comme peu fiable, procédurière, avec de nombreux conflits d’intérêts. En adoptant un modèle de rémunération fixe et transparent, Luko prouve à ses assurés qu’ils cotisent pour voir leurs sinistres remboursés et non pour enrichir l’assureur lui-même. Pour cela, la startup a adopté tout de suite un modèle vertueux :

  • 30% des cotisations permettent à Luko de se rémunérer en finançant la gestion des sinistres, son service client, le développement des technologies de protection et ses frais de structure
  • Les 70% restants sont placés dans un fond commun et sont dédiés aux remboursements des sinistres
  • S’il reste de l’argent en fin d’exercice, Luko les reverse à l’association caritative choisie par les assurés

Le Giveback vient donc récompenser les bonnes attitudes de tous les assurés, tout en permettant une responsabilisation collective : “Bien sûr ce n’est pas de la faute de l’assuré s’il a un dégât des eaux. En revanche, c’est de la responsabilité de chacun de prendre soin et d’entretenir son foyer pour se prémunir de certains accidents. C’est dans ce cercle vertueux que nous voulons inscrire nos assurés chez Luko”, commente Raphaël Vullierme, CEO de Luko.

© SweetRédaction