Taux immobiliers : Peu de mouvements dans les grilles

© adobestock

Quid de l’évolution des taux de crédit immobilier en cette rentrée ? Le point avec le baromètre national d’Emprunt-Direct.com pour le mois de septembre 2020

Les taux de crédit immobilier sont restés stables, au vu des premiers barèmes communiqués au titre du mois de septembre par les banques partenaires d’Emprunt-direct.com. Après des mouvements de baisse observés en juin et juillet suite à un retour des banques sur le segment du crédit à l’habitat, une stabilisation avait déjà été observée en août, du fait de la saison estivale où un certain nombre d’établissements sont habitués à ne pas communiquer de grilles, et où la capacité de traitement est traditionnellement amoindrie.

De belles décotes sur les dossiers très qualitatifs

On notera toutefois que nombre de dossiers très qualitatifs en termes de taux d’apport, émanant de ménages aux divers profils de revenus, sont susceptibles de bénéficier de décotes sur les taux, lesquelles peuvent être de 5 à 10 points de base, sur des maturités allant de 10 à 20 ans. Sur les maturités de long terme, comme pour les prêts à 25 ans, les taux sont, eux, stables pour l’ensemble des emprunteurs.

Le HCSF donnera ses recommandations bientôt

Les banques restent prudentes, dans l’attente de la prochaine réunion du Haut Conseil de stabilité financière (HCSF), qui interviendra dans les prochaines semaines. Les dernières recommandations émises en décembre et confirmées fin juin, s’étaient traduites par une plus grande attention sur la durée des prêts qui doit être inférieure à 25 ans, mais aussi au taux d’effort et aux marges appliquées aux prêts.

« Les banques restent attentistes et sont plus regardantes dans la distribution de crédit à l’habitat, notamment sur l’apport constitué avant le projet immobilier et l’épargne disponible après acquisition. Nombre d’entre elles font preuve de davantage de frilosité et restreignent de manière de plus en plus accentuée la délivrance de crédits aux profils les plus sécurisés. Ceci se traduit dans une contraction de la production globale de crédit qui est tombée, en juin, à un plus bas de deux ans », indique Alban Lacondemine, président fondateur d’Emprunt Direct.

Ce contenu vous a plu,
faites un don pour soutenir My Sweet Immo
Je soutiens MySweetimmo
Newsletter
Abonnez-vous gratuitement !