Rénovation énergétique : Les Français connaissent mal MaPrimeRenov’ et les aides financières auxquelles ils ont droit

Rénovation
© adobestock

Si les Français sont fan de l’acquisition de biens à rénover, ils méconnaissent MaPrimeRenov’ et les aides dont ils peuvent bénéficier. On vous dit tout !

Quatre porteurs de projets immobiliers sur dix ne savent pas qu’il peuvent prétendre à une aide à la rénovation énergétique ! Pourtant, la nouvelle version de MaPrimeRénov’ est encore plus avantageuse qu’elle ne l’était. Désormais ouverte à tous, propriétaires occupants mais aussi investisseurs locatifs, cette prime permet – sous conditions de revenus – de couvrir jusqu’à 90 % de vos frais de rénovation.

 » L’étude SeLoger revèle que 82% des futurs acquéreurs intéressés par l’ancien sont bien disposés à acheter un bien avec travaux. La rénovation n’est donc pas un frein. Pourtant, d’après leur propre ressenti, 4 acheteurs sur 10 admettent ne pas s’intéresser aux aides à la rénovation car ils pensent ne pas y être éligibles »,  souligne Séverine Amate, Porte-parole chez SeLoger en s’appuyant sur une étude SeLoger sur la perception des acquéreurs face à la problématique de rénovation réalisée en septembre en collaboration avec Opinion Way.

Autre sujet clé, le manque d’informations pratiques : 38% ne savent pas où chercher l’information.   » Les nouveaux barèmes de MaPrimeRénov visent une simplification et un élargissement du dispositif, mais il demeure essentiel d’informer les propriétaires bailleurs et occupants de ce nouveau barème pour en amplifier l’usage », résume Séverine Amate, Porte-parole chez SeLoger.

4 porteurs de projets immobiliers sur 10 ne pensent pas être éligibles aux aides (alors qu’ils le sont !)

Ce ne sont pas les aides financières permettant de réduire le coût des travaux de rénovation énergétique qui manquent… Force est toutefois de constater que beaucoup de Français passent à côté sans le savoir ! En effet, une étude SeLoger montre que 40 % des acquéreurs potentiels d’un logement ancien interrogés ignorent qu’ils peuvent prétendre à ces aides, et ce alors même que tous les critères d’éligibilité sont remplis. En cause, un manque cruel d’information et/ou de lisibilité car 38 % des porteurs de projets immobiliers ne savent tout simplement pas où chercher… « Jusqu’à présent, on avait plein d’aides pour plein de publics différents. Avec MaPrimeRénov’ on centralise tout en une seule aide, qui concerne tous les Français. C’est plus simple et j’espère que le message passera bien », explique Emmanuelle Wargon ministre du Logement.

85 % des acheteurs scrutent la performance énergétique de leur futur bien

Beaucoup de Français ont ainsi droit à des aides pour l’amélioration et la rénovation énergétiques mais ils ne les demandent pas ! Que l’on soit propriétaire du logement dans lequel on vit, qu’on l’ait acheté en vue de le louer, le message vaut pourtant la peine d’être entendu et cela pour plusieurs raisons. Tout d’abord, faire réaliser – par un artisan qualifié – des travaux de rénovation énergétique dans son logement permet de gagner en confort. De plus, ces mêmes travaux contribuant à faire baisser votre facture énergétique, vous ferez de précieuses économies. D’autre part, en ciblant une habitation affichant un DPE qui laisserait à désirer, vous prospecterez un marché moins concurrentiel, payerez moins cher votre logement et pourrez, en invoquant MaPrimeRénov’, remettre (à moindres frais !) votre bien aux normes actuelles.

Enfin, booster les performances énergétiques d’un bien immobilier permet de le valoriser et d’espérer profiter d’une meilleure plus-value lors de sa revente. Si 8 personnes ayant un projet d’achat sur 10 se disent prêtes à opter pour un bien ancien avec travaux, elles sont loin de négliger son diagnostic de performance énergétique (DPE). Bien au contraire, c’est même une donnée essentielle aux yeux des acquéreurs. Selon notre étude, 85 % des sondés déclarent ainsi accorder de l’importance aux performances énergétiques du bien immobilier qu’ils prévoient d’acheter. Rénover énergétiquement son bien permet donc de le valoriser, d’en renforcer l’attractivité et de le vendre plus rapidement. Dans certaines villes, un bon DPE permet même de vendre plus cher !

8 acquéreurs potentiels sur 10 se disent prêts à acheter un bien immobilier nécessitant des travaux à réaliser. 2 personnes sur 3 ayant un projet d’achat dans l’ancien n’ont jamais entendu parler de MaPrimeRénov’. 3 acquéreurs sur 4 déclarent s’intéresser à son DPE avant de visiter un bien. Source : Étude SeLoger – Septembre 2020

> 64 % des acheteurs n’ont jamais entendu parler de MaPrimeRénov’

Il ressort de l’enquête SeLoger que les aides financières pour la transition énergétique souffrent d’un déficit de communication et ce constat est particulièrement vrai pour MaPrimeRénov’ à laquelle tous les devis de rénovation énergétique sont dorénavant éligibles. Jugez plutôt, ce sont 64 % des porteurs d’un projet d’achat immobilier dans l’ancien qui confessent n’avoir jamais entendu parler de cette prime… à tout le moins, dans son ancienne version. La nouvelle mouture de MaPrimeRénov’ à laquelle peuvent désormais prétendre les propriétaires-bailleurs et qui permet de couvrir jusqu’à 90 % des frais de rénovation devrait trouver rapidement son public. Le gouvernement a d’ailleurs déployé un ambitieux plan de communication pour porter cette aide à l’attention du plus grand nombre. Gageons qu’en découvrant l’existence de cette prime – jusqu’alors reservée aux ménages les plus modestes – et en profitant massivement de MaPrimeRénov’, les Français contribueront à continuer de faire baisser le nombre de passoires thermiques dans l’hexagone.

 

Etude SeLoger réalisée en collaboration avec Opinion Way du 3 au 17 septembre auprès de 2 555 futurs acquéreurs. Les résultats ici concernent la perception des personnes ayant un projet d’achat dans l’ancien ou qui hésitent entre le neuf et l’ancien.
Ce contenu vous a plu,
faites un don pour soutenir My Sweet Immo
Je soutiens MySweetimmo
Newsletter
Abonnez-vous gratuitement !