« L’encadrement des loyers à Lyon, une mesure contre-productive », Cyril Imsissen, Vice-Président GIE Orpi Lyon

Cyril Imsissen
© adobestock

Cyril Imsissen, Vice-Président GIE Orpi Lyon s’interroge sur la pertinence de l’encadrement des loyers envisagé à Lyon.

Alors que le conseil de la Métropole de Lyon examine la possible mise en place de l’encadrement des loyers à Lyon et Villeurbanne en 2021 Orpi, premier réseau immobilier en nombre de points de vente de France, s’interroge sur l’efficacité d’un tel dispositif dans la capitale des Gaules.

“On constate qu’à Paris la mesure n’a pas encore fait ses preuves, alors que les loyers y sont particulièrement élevés. Or il faut prendre en compte la spécificité du marché locatif entre Rhône et Saône où les propriétaires-bailleurs se montrent beaucoup plus raisonnables : ce qu’on observe sur le terrain, c’est que les biens actuellement sur le marché ne font l’objet que de très peu de réévaluation de loyer d’une année sur l’autre.

L’encadrement tel que proposé impose que le loyer maximum applicable corresponde au loyer médian du quartier, augmenté de 20%. Partant de ce constat, cette mesure sera contre-productive et pourrait avoir pour conséquence d’augmenter les prix des loyers actuels, car les propriétaires pratiquant actuellement des prix modérés souhaiteront, logiquement, s’aligner au prix médian au risque d’augmenter leur loyer.

De mon point de vue, le meilleur moyen d’agir concrètement sur la régulation du prix des loyers est de remettre de l’offre sur le marché, en délivrant des permis de construire. Nous avons encore la chance à Lyon d’avoir du foncier disponible pour construire des résidences étudiantes par exemple. Profitons-en ! En remettant de l’offre sur le marché, les prix des loyers se réguleront davantage.

Nous demandons aux élus d’inclure les professionnels de l’immobilier dans les discussions autour de l’encadrement des loyers” explique Cyril Imsissen, Vice-Président GIE Orpi Lyon

“Un encadrement des loyers délégué aux communes risque d’augmenter les disparités sur le territoire. En fonction de la politique menée dans chaque mairie, nous risquons de nous retrouver avec un territoire inégal… et illisible. C’est bien dommage à l’heure où nous nous accordons tous sur le besoin fondamental de simplification de la législation. Il est important de dépolitiser le sujet.  Nous avons besoin de confiance et de lisibilité, pas d’un dispositif mal abouti qui cristallise les tensions des deux côtés, bailleurs et locataires. À nouveau, agissons sur l’offre : il faut encourager et sécuriser l’investissement locatif », conclut Christine Fumagalli, Présidente du réseau Orpi.

Ce contenu vous a plu,
faites un don pour soutenir My Sweet Immo
Je soutiens MySweetimmo
Newsletter
Abonnez-vous gratuitement !