Nesting, confinement, couvre-feu… : Les Français ont dépensé 4 772 € en 1 an pour se sentir mieux à la maison

Bien à la maison
© adobestock

Crise sanitaire oblige, près d’un Français sur deux a aménagé son intérieur pour s’y sentir mieux. Les résultats d’une étude sur le nesting réalisée par Cofidis avec CSA Research.

Confinements et couvre-feu à répétition ont eu un impact fort sur le rapport qu’entretiennent les Français avec leur logement. Cofidis, acteur majeur du crédit à la consommation en France, s’est donc penché sur le sujet aux côtés de CSA Research, afin de comprendre l’évolution des envies et besoins des Français en matière d’aménagement intérieur. Le premier constat est clair : contraints à passer plus de temps chez eux, ceux-ci ont largement fait évoluer leurs activités et se sont recentrés sur le bien-être, comme le veut la tendance du nesting. Aussi, au cours de l’année passée, les Français ont-ils développé un attrait particulier pour le visionnage de séries/films (57%), la cuisine (43%), le rangement (39%), la lecture (39%) ou encore le sport (20%).

48% des Français ont réalisé des travaux et des améliorations dans leur logement

Nesting Les périodes passées à la maison ont fait naître chez les Français un désir d’effectuer des aménagements dans leur logement : 48% des Français ont en effet réalisé des travaux ou améliorations chez eux au cours de l’année passée, et 19% ont fait part de leur envie de le faire au cours des prochains mois. Une tendance surtout visible chez les CSP+ (59%), les propriétaires (56%), les personnes vivant dans une maison (52%) et les personnes qui travaillent à distance (61%).

Quand sonne l’heure des choix, c’est avant tout vers la décoration que se tournent les Français ayant réalisé des travaux ou ayant l’intention d’en réaliser (40% pour des travaux de décoration dans les pièces de vie ; 27% pour l’achat de nouveaux éléments de décoration), puis vers l’achat de nouveaux meubles (30%). Ces projets sont suivis de très près par la réfection d’une cuisine ou d’une salle de bains, réalisée ou en voie de l’être pour un quart (25%) des Français.

Ces transformations au sein même du logement font notamment écho aux activités que les Français ont davantage pratiqué chez eux depuis les épisodes de confinement et de couvre-feu, parmi lesquelles le fait de cuisiner (43%) ou de bricoler (31%).

Le budget moyen des aménagements réalisés en 1 an ? 4 772 euros

Budget TravauxDans ce contexte favorable au nesting, les Français n’hésitent donc pas à mettre la main à leur porte-monnaie pour donner un nouveau souffle à leur intérieur. En moyenne, le budget moyen alloué à ces aménagements atteint ainsi 4 772 €. Un montant relativement élevé, notamment justifié par la part importante de Français (28%) à avoir dépensé plus de 3 000€ pour leur logement au cours de l’année passée.

Pour autant, les Français ont réalisé des aménagements en fonction de leur budget. En effet, la moitié des répondants (50%) a dépensé moins de 1 300 € et 35% ont même dépensé moins de 500€ pour ces améliorations dans leur logement.

8% des dépenses ont été réalisées par un crédit à la consommation

Pour mener à bien ces projets, les Français ayant réalisé des travaux ou ayant l’intention d’en faire dans les mois à venir ont pour beaucoup fait passer leurs dépenses sur leur budget courant (39%), tandis que 32% ont puisé dans leur épargne personnelle et 25% ont mis de l’argent de côté spécifiquement pour ces achats.

Enfin, 8% d’entre eux ont eu recours à un crédit à la consommation : un usage plus courant chez les Français ayant dépensé plus de 10 000 € pour leurs travaux (24%), mais aussi chez les 25-34 ans (13%) et en Île-de- France (13%). Par ailleurs, quelque 12% des répondants concernés ont eu recours au paiement en plusieurs fois.

« L’année 2020 a contraint les Français à passer beaucoup plus de temps chez eux, et donc à porter un regard nouveau sur leur intérieur. Ce contexte favorable au réaménagement de l’habitat les a amenés à investir dans un nouvel intérieur, notamment au travers de crédits à la consommation. Les Français semblent satisfaits de leurs investissements puisqu’ils sont près d’un tiers à se plaire davantage chez eux désormais. », déclare Mathieu Escarpit, Directeur Marketing de Cofidis.

28% des Français se sentent mieux à la maison

Travaux MaisonEn moyenne, les Français attribuent en effet la note de 7,8/10 à leur logement, et 28% des Français affirment se plaire davantage dans leur logement aujourd’hui. Un constat d’autant plus fort chez les plus jeunes avec 46% des 18-24 ans concernés, mais aussi chez les personnes ayant des enfants (36%) et celles résidant en Île-de-France (37%).

Toutefois, les Français ne sont pas égaux quant au regard qu’ils portent sur leur habitat. Un constat notamment visible en matière de type de logement : en effet, si environ un Français sur dix (11%) a vu son opinion concernant son logement se dégrader au cours de l’année, ce chiffre grimpe à 17% chez les locataires, 16% chez les moins de 35 ans et à 15% pour les personnes vivant en appartement.

Par ailleurs, les personnes ayant effectué des travaux sont les plus satisfaites de leur  logement, elles représentent 57% des personnes ayant mis une note entre 9 et 10. Une donnée qui confirme l’intérêt qu’ont trouvé les Français à investir dans des aménagements chez eux.

Les résultats ci-dessus émanent d’une étude CSA Research pour Cofidis France, par questionnaire auto-administré en ligne du 11 au 17 février 2021 auprès d’un échantillon représentatif de 1011 Français âgés de 18 ans et plus, construit selon la méthode des quotas sur les critères de sexe, d’âge, de profession du répondant, de région et de taille d’agglomératon.
Ce contenu vous a plu,
faites un don pour soutenir My Sweet Immo
Je soutiens MySweetimmo
Newsletter
Abonnez-vous gratuitement !