Résidence secondaire : Comment amortir les charges afin que cela reste un investissement plaisir ?

Acheter une maison vacances vous tente ? Attention aux frais d’entretien et de fonctionnement… Pour amortir ces charges, vous avez tout intérêt à louer votre demeure en meublé touristique. Suivez les conseils du groupe Mercure-Forbes Global Properties.

Le marché de la résidence secondaire attire plus que jamais les acquéreurs en quête de calme et de verdure. Boosté par l’accélération du télétravail, ce marché a crû de 6% en 2020. Oui, mais voilà, une résidence secondaire a un coût…

Pour le Directeur général de Groupe Mercure Forbes Global Properties, Olivier de Chabot, « l’achat d’une résidence secondaire s’inscrit dans un projet à double dimension personnelle et professionnelle. La clientèle se fait plaisir avec un bien qui revêt plus que jamais une valeur refuge mais elle ne doit pas négliger les coûts inhérents à cette acquisition. »

Un investissement plaisir avec des coûts à intégrer

Si le coût à l’usage dépend de la taille et du niveau d’exigence de l’entretien, on estime en moyenne le coût annuel d’une résidence secondaire de l’ordre de 1 à 3 % du prix d’achat. Au moment de l’acquisition, il faut avoir en tête aussi bien les frais d’entretien que de fonctionnement.

Les frais d’entretien comprennent les travaux de toiture et de rénovations type isolation sachant que les aides au financement de la rénovation énergétique sont moins nombreuses dès lors qu’elles ne concernent pas une résidence principale.

Les frais de fonctionnement concernent le chauffage, l’électricité, l’eau chaude, le téléphone, la connexion internet mais aussi éventuellement le ménage et le jardinage.

Troisième poste budgétaire, celui des impôts locaux, puisque la résidence secondaire est soumise à la taxe foncière et à la taxe d’habitation, la suppression de cette dernière n’affectant que la résidence principale. Et il n’est pas exclu que les collectivités locales augmentent les autres impôts locaux pour compenser le manque à gagner induit par cette mesure.

Location saisonnière, la solution pour rentabiliser l’achat de sa résidence secondaire

Pour amortir ces charges, vous avez tout intérêt à louer votre demeure en meublé touristique à une clientèle de passage pour quelques semaines en été, hors saison ou les week-ends et jours fériés en respectant quelques préalables.

Il faut tout d’abord vous assurer que l’emplacement répond aux exigences demandées par les futurs locataires, proximité avec un nœud de transports (axes tgv, desserte aéroports) et avec des commerces. En outre, il ne faut pas hésiter à vous faire aider en recourant à une conciergerie à même de fluidifier la gestion de la location et les relations avec les locataires d’autant plus que ces derniers s’attendent à des prestations de qualité hôtelière comprenant une connexion internet compatible avec le télétravail.

Dans un marché de la location saisonnière en forte croissance et de plus en plus concurrentielle, il est essentiel de vous démarquer avec des services dédiés (Jardinier, femme de ménage) et des équipements tels piscine, équipements sportifs à disposition, plateformes de VOD etc..

Voir les commentaires
Je soutiens MySweet'Immo