Immobilier d’exception : 26% des ultra-riches prévoient d’acheter une nouvelle maison en 2021

Wealth report- Mysweetimmo - Junot Fine Properties | Knight Frank
© ©Junot Fine Properties / Knight Frank

Junot Fine Properties | Knight Frank, spécialiste de l’immobilier d’exception à Paris présente la 15e édition du « Wealth Report ». Une étude qui offre un aperçu unique sur l’évolution, les investissements, les attitudes et les choix des individus ultra-fortunés du monde entier.

663 483 personnes ultras-riches dans le monde d’ici 2025

Selon l’étude, le nombre d’individus très fortunés dans le monde (Ultra high-net-worth individual – UHNWI), c’est-à-dire ceux qui disposent de 30 millions de dollars ou plus, devrait augmenter de 27% au cours des cinq prochaines années, ce qui portera la population mondiale des ultras riches à 663 483 personnes d’ici 2025. Au cours de la même période, le nombre de millionnaires dans le monde devrait augmenter de 41%. L’Amérique du Nord reste, au niveau mondial, le territoire où l’on trouve le plus d’ultra-riches. L’Asie devrait cependant connaître la plus forte augmentation du nombre de UHNWI avec une croissance de 39%, tirée par l’Indonésie (67%) et l’Inde (63%). L’Europe conservera sa position de deuxième pôle de richesse mondiale avec une forte croissance prévue de 23 %, ce qui portera le nombre total d’UHNWI dans le vieux continent à 185 860.

Paris dans le top 3 mondial des villes les plus prisées

Le City Wealth Index passe en revue 100 villes à travers le monde en fonction du nombre de résidents fortunés et ultra-fortunés, de leurs investissements et de leur mode de vie. Londres et New York sont les villes les plus prisées pour vivre, investir et faire des affaires ; et occupent conjointement la première place du City Wealth Index de Knight Frank. Paris suit en 3e position, grâce au style de vie que la ville a à offrir et se positionne en 2e position derrière Londres pour ce critère. Les villes européennes sont en tête de l’index cette année, avec huit des vingt premières places, grâce notamment aux critères liés à l’investissement et au style de vie.

Cette année, afin d’affiner ce classement, Knight Frank a mis l’accent sur deux critères supplémentaires prépondérants pour attirer ou retenir les habitants les plus fortunés : l’innovation, moteur de la croissance économique, et le bien-être, qui a pris toute son importance avec la pandémie. En ajoutant ces deux critères à l’indice actuel, le classement est bousculé mais Paris conserve sa 3e position derrière Munich et Tokyo.

«En 2020, nous avons peut-être assisté à un exode temporaire des villes pendant la première série de confinements due à la Covid-19, mais cela était juste temporaire. Dans les 100 villes que nous analysons pour le Knight Frank City Wealth Index, il existe de nombreuses raisons, en termes de richesse, d’investissement et de style de vie, pour lesquelles les UHNWI choisissent toujours de passer du temps dans les zones urbaines.» déclare Flora Harley, rédactrice en chef adjointe de The Wealth Report chez Knight Frank.

L’immobilier de prestige parisien, un marché résilient

Paris est une destination de choix pour les ultra-riches, notamment en raison du style de vie qu’elle offre. En 2020, sur le segment des biens de 5 millions et plus, la moyenne des ventes réalisées se maintient à 22 950 € / m2 chez Junot Fine Properties | Knight Frank avec un prix moyen de vente atteignant 6 450 000 €. Les profils d’acheteurs sont répartis à 50/50 entre clients français et étrangers, alors qu’avant la Covid les étrangers représentaient plus de 65 % de la clientèle, soit une baisse de 23 %.

Depuis le début de l’année, malgré les restrictions de voyage et la baisse de clients étrangers, le marché super-prime reste très actif avec des transactions record réalisées au cours du premier trimestre 2021 par Junot Fine Properties | Knight Frank, dont notamment 4 ventes supérieures à 10 millions d’euros. Un client étranger qui recherche activement et qui est physiquement présent à Paris achète maintenant et rapidement. Nous avons vendu, par exemple, un hôtel particulier dans le 7e arrondissement à plus de 40 millions d’euros à un client asiatique en trois mois du début de la recherche à la signature.

©Junot Fine Properties / Knight Frank

L’Europe une valeur refuge en termes d’investissements immobiliers privés

L’étude montre notamment que derrière les Etats-Unis, l’Europe est restée une valeur refuge en termes d’investissements immobiliers privés en 2020 et cela devrait continuer en 2021, la majorité des pays du top 10 privilégiant les investissements nationaux aux investissements transfrontaliers. La France, avec 8 milliards de dollars US investis en 2020, se positionne en 5e position derrière les Etats-Unis, l’Allemagne, le Royaume- Uni et la Suède. D’ailleurs, les Français ont repris une place prépondérante sur le marché de l’ultra luxe à Paris aux côtés des étrangers qui voient dans l’immobilier parisien un placement sûr.

L’enquête révèle également que 26% des UHNWI prévoient d’acheter une nouvelle maison en 2021. Cette forte demande contribuera à alimenter une hausse des prix pouvant aller jusqu’à 3 % à Paris sur le marché des propriétés de luxe.

Ce contenu vous a plu,
faites un don pour soutenir My Sweet Immo
Je soutiens MySweetimmo
Newsletter
Abonnez-vous gratuitement !