Immobilier Paris : Record de ventes de biens de plus de 3 millions à des acquéreurs français

Charles Marie Jottras
© adobestock

Charles Marie Jottras président de Daniel Féau et Belles Demeures de France fait état d’un premier semestre record pour les ventes d’appartements et d’hôtels particuliers des beaux quartiers de Paris et sa proche couronne Ouest. Analyse.

Records de vente historique pour les produits  au-dessus de 3 millions

Citation

Depuis le début de l’année 2021, le dynamisme exceptionnel observé sur le marché des biens au-delà de 3 millions d’euros permet à nos agences immobilières de battre leurs records historiques pour un premier semestre. Les tendances observées à la fin de premier trimestre 2021 se confirment, s’accentuent même.

En effet, à Paris et en proche couronne ouest, le montant cumulé des ventes passées sous promesse au cours du premier semestre 2021 et dont le montant excède 3 millions d’Euros, s’inscrit en progression de …151 % par rapport au premier semestre de 2019, qui était déjà une excellente année.

Pour les beaux appartements avec terrasse ou jardin, les hôtels particuliers des villas privées du 16ème arrondissement ou les belles maisons de Neuilly, Boulogne, Saint-Cloud, Saint-Germain-en-Laye ou Versailles, les délais de vente n’ont jamais été aussi courts.

En dépit de l’absence de la clientèle américaine

Cette progression s’est faite en l’absence des américains, qui constituent traditionnellement le premier contingent d’acquéreurs étrangers dans nos agences. Et, même si la clientèle du Moyen- Orient – notamment libanaise – a été présente, c’est la clientèle française résidente qui s’est substituée − et bien au-delà − aux acquéreurs internationaux, sur ce segment de l’immobilier de luxe.

Pression plus modeste pour les appartements entre 1 et 3  millions

Les ventes d’appartements d’une valeur comprise entre 1 et 3 millions d’euros ont, pour leur part, fait l’objet d’une progression plus modeste, de 15% (toujours par rapport au premier semestre de 2019).

Sur ce segment de prix, les biens d’une surface limitée mais dont les qualités en font des produits d’exception (vue, jardin, terrasse plein ciel…), connaissent un dynamisme comparable à celui que l’on observe sur les produits plus grands, mais tout aussi exceptionnels.

En revanche, les tensions habituelles observées sur les biens familiaux (notamment pour les appartements de trois chambres, entre 1M€ et 1,5M€, sans espace extérieur) se sont réduites pour la première fois depuis plusieurs années ; alors que c’est ce type d’appartements qui fait traditionnellement l’objet du plus grand déséquilibre entre une offre parcimonieuse et une demande très soutenue.

Les ventes progressent fortement à Paris 6ème, 7ème et 16ème

Si la plupart des quartiers parisiens dans lesquels sont implantées nos agences immobilières connaissent une évolution largement positive, c’est dans les 6ème, 7ème et 16ème arrondissements que la progression est la plus marquée. À l’ouest de la capitale, les agences de Neuilly, Saint-Cloud et Versailles ont, quant à elles, doublé le montant cumulé de leurs ventes respectives.

L’attrait de l’immobilier de luxe

Cette progression très forte des ventes de biens immobiliers de luxe s’explique par :

l’attrait de la pierre − valeur refuge : à la conscience qu’ont les acquéreurs du caractère figé du parc parisien (on ne construit plus dans les beaux quartiers de Paris) et de son caractère structurel de marché de pénurie vient s’ajouter la faible attractivité des actifs concurrents ; multiples élevés sur le marché des actions et faible attractivité des produits de taux.

l’attrait de la pierre – valeur de jouissance quotidienne : de nombreux acquéreurs souhaitent changer d’appartement afin de bénéficier de surfaces extérieures − terrasses, jardins − et/ou d’éléments de confort supplémentaires.

Les confinements successifs ont très clairement modifié la manière dont nous appréhendons notre cadre de vie quotidien et nos exigences à son égard.

Charles Marie Jottras est président du groupe Daniel Féau.
Voir les commentaires
Je soutiens MySweet'Immo