Manque d’argent et de compétences : Les 2 principaux freins à l’investissement immobilier

Investissement immobilier
© adobestock

88 % des Français seraient prêts à se lancer dans l’immobilier participatif … Alors qu’est-ce qui les empêche de se lancer ? Le point avec Bricks.co.

Bricks.co, la plateforme de financement participatif spécialisée en immobilier, a mené une enquête* auprès de 7 624 personnes pour les interroger sur leurs projets immobiliers et leur vision de l’investissement participatif. Un sondage qui montre que l’argent reste un des facteurs les plus importants, mais suivi de près par le manque de connaissances et donc le besoin d’accompagnement et de simplicité.

Immobilier mon amour …

La pierre, autrement dit l’investissement immobilier, fait partie des projets qui sont très clairement bien ancrés dans le cœur des Français. Ainsi, ils sont plus de 71 % à déclarer qu’ils aimeraient ou aiment déjà investir dans des projets immobiliers.

Quels sont les freins à l’investissement ?

Si beaucoup de personnes ne se lancent pas dans un projet immobilier, la raison numéro 1 n’est pas l’argent comme on pourrait le croire. En effet, pour 74 %, c’est avant tout l’absence de compétences qui arrive en tête, devant le manque de moyens financiers avec 69 % ou la peur d’investir à cause d’une conjoncture déstabilisante actuellement pour 57 %. A noter également que plus d’un Français sur deux exprime des difficultés pour accéder à un prêt immobilier (51 %).

L’immobilier participatif ?

Il existe plusieurs dispositifs d’investissement dans l’immobilier, mais le participatif ne fait pas encore partie des plus connus du grand public. En effet, 66 % des Français avouent ne pas connaître le principe de l’immobilier participatif. 

 « Que plus de 4 Français sur 6 ignorent le fonctionnement de l’immobilier participatif n’est pas une surprise. Nous effectuons actuellement un gros travail d’évangélisation afin d’expliquer le fonctionnement de cette méthode d’investissement. Une solution qui permet à n’importe qui, même avec 10 € de pouvoir investir dans des projets immobiliers, de recevoir un rendement locatif tous les mois et évidemment de bénéficier d’une plus-value immobilière. C’est un moyen particulièrement simple et surtout très abordable pour se lancer dans l’immobilier et de le faire le plus tôt possible au cours de sa vie », a commenté Cédric O’Neill, fondateur et CEO de Bricks.co.

Les Français prêts pour le participatif ?  

Avec l’immobilier participatif, il est possible d’engager de très petites sommes dans un projet. Mais les Français sont-ils intéressés par ce type de procédé ? Il semblerait que oui puisque plus de 88 % seraient susceptibles et capables de miser au moins 10€ dans le cadre d’un bien immobilier participatif.

Quelles sommes disponibles pour investir ?  

Sans faire appel à un crédit, très peu de Français sont capables d’investir de grosses sommes dans un projet immobilier. Ainsi, 31 % déclarent ne pas pouvoir dépasser plus de 10 000 €, 29 % plus de 50 000 € et 13 % plus de 100 000 €.

Investir pour quoi faire ?  

S’il fallait ne choisir qu’une seule bonne raison pour investir dans l’immobilier, 55 % des Français opteraient pour l’investissement durable et sûr. Avoir un complément pour la retraite séduit également 32 % des répondants, bien loin devant le fait d’obtenir un complément de revenus pour 11 %

Et les régions préférées des Français pour investir dans la pierre sont…  

La crise sanitaire a profondément changé beaucoup de choses. L’immobilier n’échappe pas à la règle. Ainsi, la distribution des cartes concernant les régions dans lesquelles les Français aimeraient investir dans un bien a totalement changé depuis ces deux dernières années. En effet, trois régions sont plébiscitées : PACA avec 27 % de votes, l’Auvergne Rhône-Alpes avec 24 % et l’Occitanie / Pyrénées-Méditerranée avec 21 %. L’Ile-de-France n’arrive qu’à la 8ème place avec 14 %, révélateur de l’envie des Français de se mettre au vert.

* Méthodologie : enquête réalisée auprès 7 624 personnes réparties sur l’ensemble du territoire français âgées de 18 ans et plus, effectuée en ligne, sur le panel propriétaire BuzzPress France, selon la méthode des quotas, durant la période du 12 au 21 octobre 2021. Répartition des répondants par salaires mensuels : 23 % moins de 1 500€, 32 % entre 1 500 et 2 000 €, 17 % entre 2 000 et 2 500 €, 11 % entre 2 500 et 3 000 €, 10 % entre 3 000 et 4 000 €, 7 % plus de 4 000 €.

Voir les commentaires
Je soutiens MySweet'Immo