Gregory Losson (Billie.immo) : Mandataires, créez votre site Internet en 3 minutes !

Gregory Losson, cofondateur de la plateforme Billie.immo est l’invité Mon Podcast Immo de Fred Haffner.

Temps de lecture estimé : 4 min

billie.immo propose une solution clé en main pour créer son propre site Internet. Mon Podcast Immo reçoit Gregory Losson, son co-fondateur et directeur général.

Mon Podcast Immo : Vous adressez-vous uniquement à des négociateurs immobiliers ou à l’ensemble des métiers du secteur ?

Gregory Losson : À tous les publics. Bien évidemment à tous les conseillers, les agents indépendants ou mandataires, mais tout type de professionnel peut se connecter à la plateforme billie.immo.

Mon Podcast Immo : Concrètement, comment cela fonctionne-t-il ?

Gregory Losson : Très simplement. Nous proposons un abonnement pour le mois qui va être consommé, pour le prix de 29 euros HT, à la façon de Netflix ou de Canal+. Il n’y a aucun engagement, on s’arrête quand on veut. On crée d’abord son compte en 3 minutes, puis son site dans une interface hypersimple. On peut le modifier comme on veut, y ajouter des actualités, des articles, pour faire du blogging. Et, détail important, on peut y ajouter son secteur de chalandise. Pour nous le référencement naturel marche vraiment à partir du terrain. On est partis du constat que la prospection sur le terrain est de plus en plus compliquée avec un législateur qui rajoute tous les six mois une nouvelle loi sur le démarchage. On se dit que le digital, c’est vraiment l’avenir pour une présence locale.

Mon Podcast Immo : Vous permettez donc aux personnes qui créent leur site sur votre plateforme de se géolocaliser. Ensuite, on peut entrer des annonces…

Gregory Losson : Effectivement, on peut ressaisir ses annonces parce que c’est toujours mieux de rajouter ses propres mots clés et d’être la première source sur Google. Sachant que les annonces sont sur les têtes de réseaux des conseillers ou des mandataires. On peut donc mettre en place des flux pour récupérer des biens des collaborateurs.

Mon Podcast Immo : Les mandataires sont souvent des personnes qui ne restent pas très longtemps dans la profession. Est-ce pour cette raison que vous proposez une offre qui permet de ne pas s’engager sur le long terme ?

Gregory Losson : Oui, nous avons une offre qui essaie de coller au marché. Le marché est très changeant. Sur les douze derniers mois, on compte 9 000 mandataires de plus sur un volume d’environ 45 000 mandataires en France. C’est un métier qui bouge, qui permet de devenir son propre patron assez rapidement, d’être formé aux bases du métier. Sur la présence digitale, on constate qu’on est vite abandonnés au profit d’une page Facebook par exemple. Pour nous, le berceau d’une stratégie de communication digitale se passe sur son site Internet. Notre baseline, c’est : « Vous êtes une marque ». Chacun crée sa propre maque sur le principe du « personal branding », c’est-à-dire s’identifier soi-même comme une marque, travailler comme une marque. Ce qui nous intéresse, c’est de fournir des outils clé en main pour favoriser l’attaque terrain via le digital.

Mon Podcast Immo : Vous évoquiez le blogging. En quoi est-ce-très important pour être bien référencé sur Internet ?

Gregory Losson : C’est assez simple. Dans les métiers de l’immobilier, on voit qu’il y a de plus en plus de gros portails, des purs players, des conglomérats de marques, avec très peu de référencement local ou hyperlocal, parce que c’est très compliqué au niveau d’une marque qui a par exemple 6 000 collaborateurs de pouvoir référencer par exemple tout ce qui se passe dans la ville de l’Haÿ-les-Roses et aux alentours. Nous pensons que le micro référencement va émerger en France comme il l’a fait dans d’autres pays, notamment autour du « personal brand ».C’est vrai pour les conseillers, mais ça l’est aussi pour un patron d’agence. Il va avoir son site Internet sur lequel il va présenter majoritairement ses biens mais rarement l’entièreté de son équipe. S’il a une vingtaine de collaborateurs, on va voir que ceux-ci sont un peu perdus dans les méandres de l’agence. C’est là qu’intervient le blogging, qui est un peu le nerf de la guerre, surtout le référencement local car, ce qu’aime Google, c’est la fraîcheur, des sites qui sont mis à jour très régulièrement. Les annonces ne suffisent pas toujours surtout dans les zones tendues.

Voir les commentaires
Je soutiens MySweet'Immo