Epargne : Le taux de rémunération du livret A et le LDD passe à 1% l’an au 1er février

Livret A
© adobestock

Bruno Le Maire a annoncé le doublement du taux de rémunération du livret A qui passe de 0,5% à 1% au 1er février.

1% de rendement annuel pour 55 millions de détenteurs de Livret A

Le Ministre de l’Economie, Bruno Le Maire avait annoncé en décembre dernier, le relèvement du taux du livret A début 2022 pour tenir compte de l’envolée de l’inflation qui s’établit à +2,8% sur un an à fin décembre selon l’INSEE. Restait à connaitre l’ampleur de la hausse. Bruno Le Maire a mis au suspense à la mi-journée en annonçant sur TF1 que la rémunération du livret A « passe de 0,5% à 1% » au 1er février a t-il annoncé sur TF1. Une nouvelle qui devrait réjouir les 55 millions de détenteurs de Livret A.

Bon à savoir : Le livret A est un compte d’épargne rémunéré dont les fonds sont disponibles à tout moment. Ce compte est sans frais et les intérêts versés sont exonérés d’impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux. C’est l’État qui fixe le taux d’intérêt, 2 fois par an. Tous les établissements bancaires peuvent proposer le livret A.

1% de rendement annuel pour 25 millions de détenteurs de LDD (ex-Codevi)

Les 25 millions de détenteurs de LDD ne seront pas en reste. Le taux du livret de développement durable et solidaire sera relevé à 1% à compter du 1er février 2022.  

Le livret de développement durable et solidaire (LDDS) est un livret d’épargne réglementé. Plafonné à 12 000 euros, il permet notamment le financement de l’économie sociale et solidaire et de la transition énergétique. Son taux est aligné sur celui du livret A.

Les versements sur le LDDS ont atteint à ce stade 3,5 milliards d’euros en 2021, après une collecte de 9 milliards d’euros en 2020.

« Cette annonce est un signal fort pour le nombre grandissant de Français qui font le choix d’une épargne de conviction. C’est un levier pour le développement d’une économie plus responsable : en faisant le choix du livret de développement durable et solidaire, chaque épargnant y participe à son échelle», explique Olivia Gregoire, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, chargée de l’Économie sociale, solidaire et responsable.

Depuis le 1er octobre 2020, il est par ailleurs possible pour les détenteurs d’un LDDS de faire un don aux acteurs de l’économie sociale et solidaire. Concrètement, les banques proposent chaque année aux détenteurs de ce livret de faire un ou plusieurs dons depuis ce compte vers des structures de l’ESS, notamment des associations.

Il s‘agit de faire de l’épargne réglementée un outil plus efficace au service du financement de l’action sociale et environnementale, mais également de mieux faire connaître le secteur de l’économie sociale et solidaire.

Par ailleurs, les encours de LDDS doivent être employés au financement de l’économie sociale et solidaire. C’est le cas des sommes déposées à la CDC, qui finance le logement social, mais aussi des sommes  qui restent dans les banques : ainsi, en 2020, sur les 180 milliards d’euros déposés sur les livrets de développement durable et solidaire et livret A par les ménages français et restant dans les banques, 35 milliards d’euros finançaient l’économie sociale et solidaire.

Voir les commentaires
Je soutiens MySweet'Immo