Immobilier Bretagne : Et si vous vous portiez volontaire pour retaper et occuper une maison éclusière ?

La région Bretagne cherche des volontaires pour retaper et valoriser 4 maisons éclusières au bord de l’eau. Intéressé ? Vous avez jusqu’à 29 août pour déposer votre candidature.

Maison éclusière
 0
Temps de lecture estimé : 2 min

Envie de changer d’air ? De vivre au bord de l’eau ? Déjà (ou bientôt) amoureux du Pays de Redon ? Tentez votre chance … La région Bretagne, Redon agglomération et la commune d’Avessac ont lancé un nouvel appel à projets pour retaper des maisons éclusières situées sur le bord des canaux proches de Redon. Cette fois-ci, les maisons de Saint-Vincent-sur-Oust, de Bains-sur-Oust et de Peillac sont concernées ainsi qu’un gîte d’étape à Avessac. Elle recherche donc des volontaires …

Animer les canaux

Avec plus de 600 kilomètres de voies navigables, la région Bretagne souhaite développer son tourisme fluvial et animer les voies d’eau en réhabilitant son patrimoine bâti au bord de l’eau !

156 maisons bordent les canaux et rivières de Bretagne. Beaucoup ont toutes pâti de la baisse de la navigation et donc de la disparition des éclusiers … Seules 80 restent aujourd’hui occupées par des éclusiers. Pourtant, les voies sur berge attirent de nombreux randonneurs cyclistes et promeneurs. Des plaisanciers également. Et ils étaient désolés de voir que certaines de ces jolies maisons en pierre étaient laissées à l’abandon. Chargée du domaine fluvial depuis 2008, la région a donc décidé de redonner une seconde vie.

A chacun son activité …

Depuis 2013, les élus lancent régulièrement des appels à projet pour confier ces joyeux du patrimoine bretons à des particuliers, associations ou entrepreneurs, capables de leur proposer un projet et une activité qui valorise le canal ou le tourisme fluvial !

Loueur de bateaux, de kayaks, de vélos, gîtes, maison de la pêche … A chacun son idée mais le projet de valorisation touristique des maisons éclusières et de la voie d’eau a déjà séduit de nombreuses personnes. Et elles se sont installées, contre un loyer modique, au bord de l’eau.

Un cahier des charges précis

Règlement, cahier des charges, dossier d’urbanisme … Pour chaque maison éclusière, des affectations / orientations projetées sont détaillées dans un cahier des charges précis. Le candidat peut répondre à tout ou partie de ces usages ou faire de nouvelles propositions. Cependant, les projets doivent également répondre aux besoins et attentes de l’ensemble des usagers, qu’il s’agisse :

  • d’une offre d’activités nautiques nouvelles et innovantes (offres de navigation habitées ou non, restauration et/ou hébergement sur l’eau, activité multi-modale, canoë-kayak, barque, petit bateau…).
  • d’une offre de services à destination des « navigants » et des « itinérants vélos » le long des voies d’eau (hébergement, petite restauration, location de bateaux, accompagnement fluvial ou à vélo, points de vente directe, services de réparations, locations de vélos, etc.).

La date limite de réception des dossiers de candidature est fixée au lundi 29 août à 12h00.