Succession : Devez-vous continuer à entretenir un bien dont vous n’héritez pas ?

Immobilier de prestige
© adobestock

Vous avez été écarté d’une succession… La tentation est grande de laisser le bien s’abîmer ! Attention, un héritier écarté de la succession a été condamné pour insuffisance d’entretien des biens.

Un héritier écarté de la succession a été condamné pour insuffisance d’entretien des biens. En conséquence, il doit indemniser le véritable propriétaire. C’est ce que vient de rappeler la Cour de cassation dans l’arrêt rendu le 3 novembre 2021. Le point avec la Direction de l’information légale et administrative (Premier ministre).

Une personne a rédigé plusieurs testaments olographes (écrits, datés et signés de la main de son auteur) contradictoires. Chacun des testaments établis révoque le précédent. Le notaire a exécuté le dernier testament conférant au légataire désigné certains biens.

Condamné à supporter le coût de la remise en état des biens

Le bénéficiaire du premier testament a engagé un procès en vue d’obtenir l’annulation du dernier testament. Les juges ont déclaré valable le premier testament et les suivants ont été annulés pour cause d’insanité d’esprit du défunt. Tenu de rendre les biens, le bénéficiaire du dernier testament, finalement écarté, a été condamné à supporter le coût de leur remise en état, faute de les avoir correctement entretenus durant sa possession.

En effet, puisque ce dernier avait connaissance de la contestation de la succession, la Cour de cassation a jugé qu’il devait par précaution assurer l’entretien convenable des biens durant sa possession.

Voir les commentaires
Je soutiens MySweet'Immo