Ménage de printemps : Quels petits travaux réaliser pour avoir « un chez soi » douillet ?

Le printemps est là : place au grand ménage et aux petits travaux d’entretien de son habitat. Ventilation, menuiseries, évacuation des eaux de pluie…

Travaux maison

© adobestock

 0
Temps de lecture estimé : 4 min

Le printemps est installé depuis quelques semaines, les beaux jours arrivent quant à eux progressivement. Qui dit printemps, dit aussi, souvent, ménage et petits travaux dans son logement : nettoyer sa maison de fond en comble, trier, renouveler, réparer …, bref s’occuper de tous ces travaux d’entretien souvent délaissés au quotidien.

Pour profiter pleinement de son logement durant les beaux jours, l’Association Qualitel qui œuvre pour un habitat de qualité propose une liste des réflexes d’entretien. A vos outils …

La ventilation

La qualité de l’air intérieur du logement joue un rôle important pour le confort et la santé de tous les occupants. Avec un système de ventilation en bon état et performant, il est possible d’évacuer les polluants nocifs pour la santé ainsi que l’humidité pouvant provoquer des moisissures. Pour une maison ou un appartement sain, sûr et confortable, rien de tel qu’un nettoyage régulier des systèmes de ventilation. Dans le cas d’une ventilation naturelle, il convient de nettoyer les grilles d’entrée d’air situées au niveau des fenêtres, par lesquelles l’air extérieur entre dans l’habitat.

Pour une VMC, il est conseillé de dépoussiérer mensuellement les entrées d’air et de nettoyer tous les 6 mois les bouches d’extraction à l’eau savonneuse. Enfin, s’il s’agit d’une VMC double flux, les filtres qui assainissent l’air doivent également être changés tous les ans, au moment de son grand ménage de printemps par exemple… La hotte de cuisine est également à entretenir : pour que l’air rejeté dans la cuisine soit toujours sain, il faut veiller à laver tous les 2 mois le filtre à graisse que l’on trouve dans les hottes à extraction et les hottes à recyclage. Pour une hotte à recyclage, il faut aussi remplacer tous les 4 mois le filtre à charbon actif qui retient les odeurs.

Les portes et fenêtres

Les portes et fenêtres sont des éléments clés. Elles protègent du bruit (isolation phonique), du froid (isolation thermique), des intempéries et des intrusions, et participent grandement à l’aspect esthétique du logement, donc à sa valeur patrimoniale.

Le saviez-vous ? Une porte ou des fenêtres mal entretenues prennent vite un aspect grisâtre (fenêtres en bois et autres huisseries en bois) ou jauni (menuiseries en PVC blanc), mais perdent aussi leur qualité protectrice. Par exemple, une peinture qui craquelle sur une fenêtre en bois risque de ne plus protéger contre l’humidité. Sans entretien, le bois peut alors gonfler et c’est toute la fenêtre qu’il faudra changer. Des précautions d’entretien sont donc à prendre et à adapter en fonction du type de matériau (bois, aluminium, PVC). Il faut aussi porter une attention particulière à l’étanchéité à l’air de sa fenêtre et donc vérifier la pression des joints. Pour cela, rien de plus simple, il suffit de réaliser un test avec une feuille de papier que l’on place entre le dormant et l’ouvrant de la fenêtre puis de fermer la fenêtre. Si la feuille se laisse retirer facilement, il est nécessaire de remplacer les joints.

Les volets

Les volets aussi nécessitent un entretien régulier pour durer dans le temps et conserver toutes leurs fonctions d’isolation et de sécurité. Les volets et persiennes en bois, volets battants en PVC doivent ainsi régulièrement être nettoyés. Dans le cas des volets en bois, il est important de les entretenir régulièrement en prenant un pinceau pour revernir, repeindre et relasurer, afin de protéger le matériau. Cette opération est à renouveler tous les 2-3 ans. La quincaillerie est également à entretenir 2 fois par an ou plus si nécessaire : serrure, gonds, pièces mobiles et points de fermeture devront être dépoussiérés et lubrifiés avec de l’huile.

Les gouttières des maisons

Plus spécifiquement au printemps, et en fonction de l’environnement, les conduits d’évacuation des eaux de pluie (gouttières, chéneaux) peuvent se retrouver encombrés ou bouchés par les fleurs des arbres. Il est important de penser à inspecter ses gouttières et à procéder à son nettoyage en les débarrassant des déchets végétaux.

Le détecteur de fumée

Pour réduire le risque d’incendie dans un logement, il est important d’avoir des équipements de sécurité efficaces. Un bon entretien du détecteur de fumée est donc primordial. Pour cela, il suffit d’observer régulièrement le bon clignotement du voyant lumineux de contrôle, de changer les piles quand nécessaire et d’éliminer les poussières qui ont pu s’accumuler sur les fentes latérales du détecteur.