Comment investir dans le locatif ou le LMNP

Le statut LMNP permet d’augmenter son patrimoine immobilier tout en évitant de payer plus d’impôts. Alors, comment faire pour investir dans le locatif ou le LMNP ?

immeuble neuf

© Etienne Beauregard Riverin- Unsplash

 0
Temps de lecture estimé : 3 min

Investir dans le locatif ou le LMNP : comment ça marche ?

Actuellement, développer son patrimoine en diversifiant ses placements peut sembler difficile. Les investisseurs recherchent des placements qui sont à la fois rentables et fiables. Et le secteur le plus intéressant pour cela, c’est l’immobilier. Cependant, ce type d’investissement augmente le patrimoine mais aussi les charges et les impôts. Face à cette situation, il existe une alternative qui permet à la fois d’augmenter son patrimoine tout en évitant d’avoir à payer plus de charges et d’impôts. Cette solution c’est d’obtenir le statut de Loueur Meublé Non Professionnel (LMNP).

Qu’est-ce que le statut LMNP ?

Lorsqu’une personne achète un bien immobilier sous le statut LMNP, elle peut bénéficier de la possibilité de ne pas être imposable sur ses revenus locatifs générés grâce à la mise en location du logement en question.

Quels sont les avantages fiscaux du statut LMNP ?

Lorsque vous encaissez des revenus locatifs (loyers), les sommes déclarées sont imposées par le gouvernement français. En effet, les loyers sont considérés par certains professionnels comme des revenus ou compléments de revenus. Cependant, il existe un statut qui vous permet d’acheter en Loué Meublé Non Professionnel (LMNP) pour éviter cette imposition.

Ce statut permet aux particuliers non professionnels de louer un bien meublé contre des avantages fiscaux intéressants car il est possible de récupérer la TVA et même d’amortir le bâti du bien. De plus, il existe actuellement des plateformes en ligne qui rendent l’investissement immobilier plus facile. Par exemple, les particuliers peuvent aujourd’hui investir avec Homunity dans l’immobilier.

Comment obtenir le statut LMNP ?

Afin de pouvoir profiter du statut LMNP, il faut acheter un appartement tout en respectant plusieurs critères et services pour être sûr d’être éligible. Si vous souhaitez bénéficier des avantages fiscaux du statut LMNP, vous devrez respecter les critères ci-dessous :

  • le propriétaire ne doit pas recevoir plus de 23 000 euros de loyers par année : la limite est installée pour limiter les loyers trop élevés pour les locataires tout en laissant une certaine marge de manœuvre aux propriétaires. Les bénéfices obtenus via le statut LMNP sont donc bien encadrés. Et si le propriétaire reçoit plus de 23 000 euros de revenus locatifs par an, il devra évidemment changer de statut et de régime et il ne pourra plus bénéficier des avantages fiscaux ;
  • les revenus locatifs ne doivent pas dépasser plus de la moitié des revenus du foyer : dans ce calcul, les salaires, les bénéfices industriels et commerciaux ainsi que les bénéfices non commerciaux sont pris en considération. Autrement dit, sur la totalité des revenus déclarés par le foyer, loyers obtenus via le statut LMNP ne doivent pas dépasser la moitié.

Quels sont les avantages de la location meublée non professionnelle ?

Pour finir, il faut savoir que le statut LMNP présente d’autres avantages majeurs. Cependant, il ne sera vraiment intéressant que s’il est utilisé en tant qu’investissement sur le long terme. En effet, l’objectif principal de ce statut est de rétrocéder au propriétaire une grosse partie des loyers obtenus via la mise en location. Il faut rappeler que comme ces revenus sont non imposables grâce à la déduction des charges et à l’amortissement, les profits sont quasi-nets.

De plus, en cas de revente du logement après plusieurs années, les plus-values réalisées seront imposées selon le régime des plus-values immobilières des particuliers et non des professionnels. Ainsi, plus longtemps le logement sera conservé et plus le montant de l’imposition sur les plus-values va diminuer. Le statut LMNP permet donc de profiter d’un double phénomène d’avantages fiscaux car le propriétaire obtient les loyers en quasi-totalité et le nombre d’années fera aussi diminuer le montant de l’imposition sur les plus-values obtenues.